La bourse ferme dans 8 h 17 min
  • CAC 40

    6 472,35
    0,00 (0,00 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 725,39
    -29,21 (-0,78 %)
     
  • Dow Jones

    32 803,47
    +76,67 (+0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0191
    +0,0003 (+0,03 %)
     
  • Gold future

    1 790,70
    -0,50 (-0,03 %)
     
  • BTC-EUR

    23 318,60
    +571,38 (+2,51 %)
     
  • CMC Crypto 200

    552,01
    +16,79 (+3,14 %)
     
  • Pétrole WTI

    89,95
    +0,94 (+1,06 %)
     
  • DAX

    13 573,93
    -88,77 (-0,65 %)
     
  • FTSE 100

    7 439,74
    0,00 (0,00 %)
     
  • Nasdaq

    12 657,55
    -63,04 (-0,50 %)
     
  • S&P 500

    4 145,19
    -6,75 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    28 249,24
    +73,37 (+0,26 %)
     
  • HANG SENG

    20 039,83
    -162,11 (-0,80 %)
     
  • GBP/USD

    1,2107
    +0,0037 (+0,30 %)
     

Derrière le déclin historique de son chiffre d'affaires, les sept plaies de Meta (Facebook)

Drew Angerer / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

Le chiffre d'affaires de Meta est en retrait au deuxième trimestre 2022. Une première historique depuis sa création en 2004. Baisse des recettes publicitaires, concurrence ardue, polémiques en séries... Ce déclin s'explique par une série de plaies que la maison-mère de Facebook peine à panser.

C'est une simple stagnation du chiffre d'affaires, mais qui fait couler beaucoup d'encres. Au deuxième trimestre 2022, Meta a réalisé un chiffre d'affaires en retrait de 1% sur un an, à 28,8 milliards de dollars (28,4 milliards d'euros). Ces chiffres, dévoilés mercredi 27 juillet dernier, sont une première dans l'histoire de la maison-mère de , ou Whatsapp. Le bénéfice net est, quant à lui, en retrait de 36%, à 6,7 milliards de dollars (6,6 milliards d'euros). Derrière ces mauvais résultats se cache une diversité de difficultés, auxquelles Meta peine à trouver des solutions. Tour d'horizon.

1. Des concurrents qui grignotent le marché de Meta

Durant des années, Facebook a régné en position quasi-hégémonique sur le monde des réseaux sociaux. "C'est le premier réseau social généraliste, rappelle l'économiste spécialiste du numérique à l'université d'Angers Marianne Lumeau. Il s’est retrouvé en situation de monopole. Aujourd’hui, plusieurs entreprises veulent se partager l’attention des internautes." Le marché est d'autant plus concurrentiel que, rappelle Marianne Lumeau, le vivier de nouveaux utilisateurs n'est plus si important qu'il y a dix ans, plus de 80% de la population étant déjà sur les médias sociaux en France, selon l’agence .

Dans ce contexte, TikTok, l'étoile montante, inquiète Meta. "On a aujourd’hui beaucoup d’influenceurs qui migrent vers TikTok, c'est un signe", note Marianne Lumeau. Selon le rapport 2022 de l’agence We Are Social, TikTok a gagné 650.000 nouveaux utilisateurs chaque jour au dernier trimestre 2021. En face, entre le troisième et le quatrième trimestre 2021, Facebook -qui, selon Anthony Poncier, consultant en transformation digitale, est le maillon faible de Meta- a perdu un million d'utilisateurs. Le réseau social vieillit: désormais 79% de ses utilisateurs ont plus de 37 ans. Selon un rapport de , les usagers de Facebook sont bien moins actifs quotidiennement que ceux de TikTok (49 minutes pour les usagers de Facebook contre plus d'1h3[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles