Marchés français ouverture 3 h 23 min
  • Dow Jones

    34 035,99
    +305,10 (+0,90 %)
     
  • Nasdaq

    14 038,76
    +180,92 (+1,31 %)
     
  • Nikkei 225

    29 682,66
    +39,97 (+0,13 %)
     
  • EUR/USD

    1,1963
    -0,0013 (-0,11 %)
     
  • HANG SENG

    28 816,59
    +23,45 (+0,08 %)
     
  • BTC-EUR

    52 836,35
    -11,56 (-0,02 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 402,06
    +21,11 (+1,53 %)
     
  • S&P 500

    4 170,42
    +45,76 (+1,11 %)
     

Derrière nos étiquettes : la gélatine de porc, un ingrédient souvent caché

France 2
·1 min de lecture

L'enquête est partie d’une question d'une téléspectatrice sur la plateforme FranceInfo.fr. Elle s’étonne de constater la présence de porc sur l’étiquette d’un produit qu’elle a acheté dans un supermarché, alors qu’il s’agit de croissants aux crevettes. En effet, le porc n’est pas mentionné dans le titre du produit, mais il est bien présent dans la liste des ingrédients. La quantité reste un mystère. “On a l’obligation de mentionner les quantités des ingrédients qui sont mis en évidence : si on vous dit que c’est un produit à la crevette ou un produit au poulet, on doit mettre la quantité de crevette ou de poulet”, explique le fabricant aux équipes de France 2.

De la gélatine de porc dans de nombreux produits

Débusquer les animaux cachés dans les produits industriels, c’est la spécialité de Foodwatch, une association de défense des consommateurs. Et il y en a beaucoup plus que ce que l’on pourrait penser. Pour éviter les mauvaises surprises, il faut savoir que les ingrédients sont listés par ordre de quantité. Sur les fameux croissants à la crevette, la viande de porc est mentionnée avant : il y a donc plus de porc que de crevette. Le Code européen de la consommation interdit de tromper le consommateur de cette façon.

“La gélatine de porc provient de la couenne de porc, elle serait présente dans de très nombreux produits : les bonbons, les desserts, les pizzas, les plats préparés", met en garde la journaliste Christelle Méral sur le plateau de France 2, mais aussi dans du (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi