La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 385,51
    +28,42 (+0,45 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 034,25
    +34,81 (+0,87 %)
     
  • Dow Jones

    34 777,76
    +229,26 (+0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,2168
    +0,0100 (+0,83 %)
     
  • Gold future

    1 832,00
    +0,70 (+0,04 %)
     
  • BTC-EUR

    47 038,95
    -1 879,17 (-3,84 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 480,07
    +44,29 (+3,08 %)
     
  • Pétrole WTI

    64,82
    -0,08 (-0,12 %)
     
  • DAX

    15 399,65
    +202,95 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 129,71
    +53,54 (+0,76 %)
     
  • Nasdaq

    13 752,24
    +119,44 (+0,88 %)
     
  • S&P 500

    4 232,60
    +30,98 (+0,74 %)
     
  • Nikkei 225

    29 357,82
    +26,42 (+0,09 %)
     
  • HANG SENG

    28 610,65
    -26,85 (-0,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,3990
    +0,0098 (+0,70 %)
     

Un dentiste arnaque ses patients et déclare des soins dentaires fictifs

·2 min de lecture
Le chirurgien-dentiste de la rue Pastorelli posait douze fois plus de couronnes que la moyenne de ses confrères. (Getty Images)

Le dentiste obtenait des remboursements pour des soins imaginaires. Ses patients avaient en moyenne 23 couronnes. 

Le vendredi 9 avril, le Dr Eric Oquinarena, 59 ans, est jugé au tribunal correctionnel de Nice. Le chirurgien-dentiste de la rue Pastorelli posait douze fois plus de couronnes que la moyenne de ses confrères. En outre, il demandait le paiement à la sécurité sociale pour ses patients bénéficiaires de la CMU sans même parfois les poser, rapporte Nice-Matin.

D’après l’avocat de la CPAM (La Caisse Primaire d'Assurance Maladie) des Alpes-Maritimes, les remboursements indus sont évalués à 705 000 euros entre 2012 et 2016.

"Après 2010, il n’y avait plus besoin de demande d’entente préalable pour faire les soins. Un jour, j’ai eu un refus de règlement pour un motif administratif. J’ai alors eu une mauvaise réaction", a expliqué l’ancien chirurgien-dentiste devant le tribunal vendredi matin.

Lors du procès, le président rappelle que les patients avaient en moyenne 23 couronnes. La plupart sont des étrangers, maitrisant mal le français et bénéficiaires de la couverture médicale universelle.

VIDÉO >> Dr Christian Recchia : "Attention, la maladie de Lyme est un véritable danger"

Mis en examen pour mutilations

Eric Ocquinarena a désormais interdiction d'exercer et s'est reconverti à la naturopathie en Italie. 

L'homme est par ailleurs mis en examen pour des mutilations. "Six de ses anciens patients ont déposé plainte l’accusant d’avoir dévitalisé ou arraché des dents saines", rapporte le quotidien. Un juge d’instruction enquête depuis deux ans sur cette affaire.

Le tribunal a condamné l'ex-dentiste à deux ans de prison et cinq ans d’interdiction d’exercer. Le préjudice dont est victime la SCAM s’élève à 200 000 euros.

Cette vidéo peut également vous intéresser :