La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 287,07
    +52,93 (+0,85 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 032,99
    +39,56 (+0,99 %)
     
  • Dow Jones

    34 200,67
    +164,68 (+0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1980
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    1 777,30
    +10,50 (+0,59 %)
     
  • BTC-EUR

    46 023,82
    -6 358,35 (-12,14 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,97
    +7,26 (+0,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,07
    -0,39 (-0,61 %)
     
  • DAX

    15 459,75
    +204,42 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 019,53
    +36,03 (+0,52 %)
     
  • Nasdaq

    14 052,34
    +13,58 (+0,10 %)
     
  • S&P 500

    4 185,47
    +15,05 (+0,36 %)
     
  • Nikkei 225

    29 683,37
    +40,68 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    28 969,71
    +176,57 (+0,61 %)
     
  • GBP/USD

    1,3840
    +0,0056 (+0,41 %)
     

Denormandie : les consommateurs doivent "payer les produits agricoles à leur juste valeur"

·1 min de lecture

Le Salon de l’Agriculture n’ouvrira pas ses portes cette année. Incontournable rendez-vous du monde rural depuis 1964, le salon, qui se tient traditionnellement à la fin du mois de février ou au début du mois de mars, est annulé en raison de l’épidémie de Covid-19. À la place, les principaux acteurs du secteur agricole appellent à une mobilisation le 4 mars à Paris, notamment pour alerter sur la grande précarité du monde paysan. Invité samedi d’Europe matin, Julien Denormandie, le ministre de l’Agriculture et de l'Alimentation, a reconnu que la question de la rémunération des agriculteurs restait un combat à mener face aux industriels et à la grande distribution. Mais également auprès des consommateurs qui, selon lui, doivent "accepter de payer les produits agricoles à leur juste valeur."

"Il y a des énormes défis face à nous dans le monde agricole. Il y a notamment un défi majeur qui est la rémunération de nos agriculteurs", explique Julien Denormandie. "Au moment où je vous parle, on est en train de finaliser ce que l'on appelle les négociations commerciales, c'est-à-dire le moment où les agriculteurs vendent leurs produits aux industriels et à la grande consommation, aux grandes surfaces", rappelle-t-il.

>>Retrouvez tous les journaux de la rédaction d'Europe 1 en replay et en podcast ici

Multiplication des contrôles

"Certains acteurs, qu'ils soient industriels ou grands distributeurs, ne respectent pas la loi", poursuit le ministre. "Et dans une République, il faut ...


Lire la suite sur Europe1