Marchés français ouverture 7 h 56 min
  • Dow Jones

    34 327,79
    -54,34 (-0,16 %)
     
  • Nasdaq

    13 379,05
    -50,93 (-0,38 %)
     
  • Nikkei 225

    27 824,83
    -259,67 (-0,92 %)
     
  • EUR/USD

    1,2160
    +0,0003 (+0,02 %)
     
  • HANG SENG

    28 194,09
    +166,52 (+0,59 %)
     
  • BTC-EUR

    35 532,68
    -2 282,74 (-6,04 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 195,01
    -2,91 (-0,24 %)
     
  • S&P 500

    4 163,29
    -10,56 (-0,25 %)
     

"On a des demandes des villages environnants" : les vacances locales se développent avec les restrictions liées au Covid-19

franceinfo
·2 min de lecture

Avec l'arrivée des beaux jours et les restrictions de déplacement en raison du confinement, les Français se tournent vers un tourisme local. Les lieux qui proposent des chambres insolites sont très demandés. Reportage dans l'Oise.

"On est complet pour ces cabanes". Derrière le comptoir en bois de la réception de ce camping au Bois de Rosoy dans l'Oise, le téléphone n'arrête pas de sonner. Particularité de cette année, l'établissement attire particulièrement les locaux. Certains Français ont décidé de faire leurs valises malgré le confinement mis en place pour limiter la propagation du Covid-19, mais les vacances se déroulent dans un périmètre restreint en essayant de respecter la limite autorisée des 10 km.

À l'extérieur du camping, Céline sort tout juste de sa cabane en forme de nid de Marsupilami. Même si elle n'habite qu'à 15 km, venir ici, c'était déjà changer d’air. "Il y a eu beaucoup de gardes d'enfants, en plus en télétravail. Donc, même si évidemment, on adore nos enfants, on les aime énormément, c’est bien de décompresser", explique-t-elle en souriant.

"Un besoin de voir autre chose"

Des clients comme Céline, la gérante Axelle en accueille chaque semaine. Depuis les annonces du troisième confinement, ils viennent d'endroits très proches. "On a des demandes du village donc ils sont à quelques mètres de chez nous, indique Axelle. Ils ont besoin de souffler et de s'accorder une pause. Il y en a qui traversent et qui viennent. On a eu aussi des demandes des villages environnants."

Avec ce nouveau tourisme local, les habitudes de voyage changent. Au lieu de réserver une semaine en s'y prenant des mois à l'avance, les clients réservent une nuit ou deux à la dernière minute. Sandrin est venu 24 (...)

Lire la suite sur Franceinfo

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi