La bourse ferme dans 5 h 11 min
  • CAC 40

    6 660,29
    -9,56 (-0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 167,54
    +0,71 (+0,02 %)
     
  • Dow Jones

    35 457,31
    +198,70 (+0,56 %)
     
  • EUR/USD

    1,1627
    -0,0011 (-0,09 %)
     
  • Gold future

    1 779,10
    +8,60 (+0,49 %)
     
  • BTC-EUR

    55 084,95
    +1 117,60 (+2,07 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 484,15
    +20,79 (+1,42 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,28
    -0,68 (-0,82 %)
     
  • DAX

    15 528,01
    +12,18 (+0,08 %)
     
  • FTSE 100

    7 216,46
    -1,07 (-0,01 %)
     
  • Nasdaq

    15 129,09
    +107,28 (+0,71 %)
     
  • S&P 500

    4 519,63
    +33,17 (+0,74 %)
     
  • Nikkei 225

    29 255,55
    +40,03 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    26 136,02
    +348,81 (+1,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,3763
    -0,0031 (-0,23 %)
     

Deliveroo est soupçonné de 'travail dissimulé' et comparaîtra au tribunal en mars 2022

·1 min de lecture

L'"ubérisation" sur le banc des accusés. La plateforme Deliveroo et trois de ses ex-dirigeants devront répondre en mars 2022 devant le tribunal correctionnel de Paris de "travail dissimulé", soupçonnés d'avoir employé comme "indépendants" des livreurs qui auraient dû être salariés. L'entreprise, accusée d'avoir "dissimulé un grand nombre d'emplois" salariés, et trois anciens dirigeants de Deliveroo France, dont son ex-directeur général, sont convoqués devant le tribunal du 8 au 16 mars 2022 pour des faits remontant à la période 2015-2017.

Le parquet soupçonne Deliveroo et certains de ses ex-dirigeants d'avoir "recouru à des milliers de travailleurs sous un prétendu statut indépendant via des contrats commerciaux, alors que ceux-ci étaient placés dans un lien de subordination juridique permanente à son égard", comme l'avait constaté l'Inspection du travail dans un procès-verbal de décembre 2017. En mai 2018, le parquet de Paris avait ouvert une enquête préliminaire, confiée à l'Office central de lutte contre le travail illégal (OCLTI).

À lire aussi — Deliveroo, Uber Eats... Les livreurs à domicile 'présumés' salariés en Espagne

"Depuis ses débuts en France, la société Deliveroo France opère en tant que plateforme digitale de mise en relation avec des partenaires livreurs prestataires indépendants, de manière totalement transparente, revendiquée et dans le strict respect des dispositions légales", a réagi l'entreprise dans un communiqué à l'AFP. Kevin Mention, avocat de plusieurs (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le budget des armées va atteindre 40,9 Mds€ en 2022, en hausse de 4,3%
Le paiement à table par QR code se développe au restaurant, comme l'illustre l'essor de Sunday
Intermarché, Système U et Lidl se sont surpassés au mois d'août
Les inégalités salariales entre femmes et hommes se sont aggravées en 2020
Amazon veut embaucher 12 000 saisonniers en France pour les fêtes de fin d'année

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles