La bourse ferme dans 5 h 11 min
  • CAC 40

    6 565,20
    +11,34 (+0,17 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 782,66
    +5,85 (+0,15 %)
     
  • Dow Jones

    33 761,05
    +424,35 (+1,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0200
    -0,0058 (-0,56 %)
     
  • Gold future

    1 793,60
    -21,90 (-1,21 %)
     
  • BTC-EUR

    23 711,26
    -692,89 (-2,84 %)
     
  • CMC Crypto 200

    573,96
    +2,67 (+0,47 %)
     
  • Pétrole WTI

    88,10
    -3,99 (-4,33 %)
     
  • DAX

    13 802,80
    +6,95 (+0,05 %)
     
  • FTSE 100

    7 498,46
    -2,43 (-0,03 %)
     
  • Nasdaq

    13 047,19
    +267,29 (+2,09 %)
     
  • S&P 500

    4 280,15
    +72,88 (+1,73 %)
     
  • Nikkei 225

    28 871,78
    +324,80 (+1,14 %)
     
  • HANG SENG

    20 040,86
    -134,76 (-0,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,2066
    -0,0073 (-0,60 %)
     

Deezer : "c'est le bon moment" pour entrer en bourse, selon son patron

Sept ans après une première tentative avortée, les conditions sont plus favorables aujourd'hui pour devenir une société cotée car "le streaming musical est vraiment établi", confie à l'AFP le directeur général de Deezer, avant son premier jour à la Bourse de Paris, mardi prochain.

"C'est une deuxième tentative mais la situation est différente de ce qu'elle était en 2015. (...) Le streaming musical est vraiment établi, il représente presque deux tiers des revenus de la musique enregistrée, ce qui n'était pas le cas avant", explique Jeronimo Folgueira, 40 ans, à la tête de la licorne française depuis juillet 2021.

"L'état dans lequel se trouve l'entreprise est aujourd'hui bien meilleur qu'il y a sept ans. L'entreprise a changé, le marché a changé : c'est le bon moment pour franchir cette étape et devenir une société cotée", complète le dirigeant espagnol.

Plus jeune patron européen du New York Stock Exchange après avoir supervisé la cotation du groupe de rencontres en ligne Spark Networks, il va vivre pour la deuxième fois une entrée en Bourse, alors que le contexte est "difficile en ce moment" pour les valeurs technologiques sur les marchés financiers.

Pour réussir cette nouvelle tentative, les principaux actionnaires de la plateforme française – notamment le milliardaire anglo-américain Len Blavatnik qui détient 43% des parts – ont choisi un système d'introduction moins risqué, via le Spac I2PO, qui a déjà levé des fonds en Bourse dans le but de fusionner avec une société et faciliter (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Schneider Electric a signé un accord pour la cession de son activité en Russie
M6 s'installe au capital de Miliboo dans le cadre d'un partenariat publicitaire
CAC 40 : la guerre en Ukraine et le risque de récession inquiètent, la Bourse attend l'inflation au tournant
Restauration collective : nouveau PDG pour Elior
Orpea : l'ancien patron de la SNCF, proposé à la tête du conseil d'administration

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles