Publicité
La bourse ferme dans 5 h 23 min
  • CAC 40

    7 906,62
    -20,81 (-0,26 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 878,11
    +0,34 (+0,01 %)
     
  • Dow Jones

    38 996,39
    +47,37 (+0,12 %)
     
  • EUR/USD

    1,0817
    +0,0009 (+0,09 %)
     
  • Gold future

    2 063,40
    +8,70 (+0,42 %)
     
  • Bitcoin EUR

    57 399,07
    -590,36 (-1,02 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,16
    +0,90 (+1,15 %)
     
  • DAX

    17 729,93
    +51,74 (+0,29 %)
     
  • FTSE 100

    7 663,68
    +33,66 (+0,44 %)
     
  • Nasdaq

    16 091,92
    +144,18 (+0,90 %)
     
  • S&P 500

    5 096,27
    +26,51 (+0,52 %)
     
  • Nikkei 225

    39 910,82
    +744,63 (+1,90 %)
     
  • HANG SENG

    16 589,44
    +78,00 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,2634
    +0,0008 (+0,07 %)
     

«Deepfake» : piégé en visioconférence, il transfert 25 millions de dollars à des escrocs

Pixabay

À Hong Kong, un employé d’une entreprise d’une entreprise chinoise a été piégé lors d’une fausse visioconférence. Cette «arnaque au président» en version deepfake a fait perdre 25 millions de dollars à la multinationale, rapporte BFM TV, dimanche 4 février. Tout est parti d’un simple mail, soi-disant de son directeur basé au Royaume-Uni, invitant le salarié à se connecter à une réunion.

Si dans un premier temps, l’employé s’est méfié en pensant à une tentative de phishing, il a cependant été rassuré en voyant que des collègues qu'il connaissait étaient présents à cette visioconférence. Le salarié a donc cliqué sur le lien envoyé pour participer à la prétendue réunion. Or, il s’agissait bel et bien d’une arnaque, réalisée avec un véritable professionnalisme, selon les enquêteurs. Pour tromper leur victime, les escrocs auraient en effet téléchargé durant des mois des vidéos des salariés de sa société pour ensuite les utiliser, leur faisant dire ce qu'ils voulaient en imitant leur voix grâce à une intelligence artificielle (IA). À part lui, tous les participants de la visioconférence étaient créés par une IA.

En pensant obéir aux ordres de son directeur, l’employé a ainsi effectué des virements pour un montant total de 25 millions de dollars… au profit des escrocs sur cinq comptes bancaires différents. Et ce n’est qu’en appelant ses collègues à l’issue de la réunion que la victime a pris conscience de la supercherie. «Durant cette vidéoconférence à plusieurs personnes, il s'est avéré (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Fini le stationnement gratuit, cette commune va mettre en place des abonnements payants
François Bayrou relaxé dans l'affaire des assistants du MoDem, qu'en est-il des autres prévenus ?
Affaire des assistants d'eurodéputés Modem : François Bayrou enfin fixé sur son sort
Stéphane Bern est candidat aux élections municipales de sa commune d’Eure-et-Loir
Les Parisiens votent pour une taxe sur le stationnement des SUV, les taux des crédits immobiliers en repli en février... Le Flash éco du jour