La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 395,01
    -194,76 (-0,56 %)
     
  • Nasdaq

    11 482,45
    +14,45 (+0,13 %)
     
  • Nikkei 225

    28 226,08
    +257,09 (+0,92 %)
     
  • EUR/USD

    1,0527
    +0,0119 (+1,15 %)
     
  • HANG SENG

    18 736,44
    +139,21 (+0,75 %)
     
  • BTC-EUR

    16 067,88
    -252,16 (-1,55 %)
     
  • CMC Crypto 200

    400,81
    -5,34 (-1,32 %)
     
  • S&P 500

    4 076,57
    -3,54 (-0,09 %)
     

Decathlon, Pimkie, Celio… ces marques s’engagent à afficher un Eco-score sur leurs vêtements

PIXABAY

L'industrie du textile est un gros pollueur. Selon un récent rapport du WWF, le secteur contribue significativement aux émissions mondiales de gaz à effet de serre avec 1,7 milliard de tonnes de CO2 par an. Dans son étude, le WWF montre notamment que seules quelques rares entreprises mettent en œuvre des mesures pour une gestion efficace de l’environnement. Les choses sont peut être amenées à changer, du moins au niveau des distributeurs. Comme le relate Le Parisien ce jeudi 24 novembre, plusieurs marques françaises d'habillement ont décidé d'indiquer un Eco-score sur leurs vêtements afin de renseigner sur l'empreinte carbone de chaque produit.

Cette initiative regroupe treize grandes marques du textile français : Lacoste, Decathlon, Aigle, Chantelle, Okaïdi, Dim, Hanes, Celio, Bonobo, Tape à l’œil, Pimkie, Jules, Grain de Malice. L'Eco-score est fondé sur une méthodologie européenne semblable à celle employée pour l'électroménager avec une échelle allant de “A" pour les produits les plus écologiques à “E" pour les plus polluants.

On doit cette nouveauté à la société Glimpact, une start-up française qui propose aux entreprises d'auditer leurs produits pour mieux comprendre leur empreinte environnementale et sociale. "L’empreinte carbone d’un produit textile ne se réduisant pas aux seules émissions de gaz à effet de serre, nous avons voulu prendre en compte quinze autres critères", explique le fondateur de Glimpact Christophe Girardier au Parisien. "Notre affichage environnemental (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Twitter : Elon Musk va rétablir dès la semaine prochaine les comptes suspendus sur la plateforme
Airbus prêt à payer une amende pour éviter des poursuites suite à des soupçons de corruption en Libye et au Kazakhstan
Enedis : Accord sur les salaires trouvé entre syndicats et direction
Le Samsung Galaxy Z Flip épinglé pour un niveau d’émission d’ondes trop élevé
Sébastien Bazin, PDG d'Accor : "Dans l'hôtellerie, 1 salarié sur 2 démissionne après huit jours"