La bourse est fermée

Decathlon interrompt la vente des masques Easybreath

Sur l'idée d'un ancien médecin, une société italienne a réussi à transformer les masques Easybreath de Decathlon en respirateurs. Depuis cette annonce, les ventes ont explosé, a-t-elle point que l'enseigne vient de décider de stopper ses ventes pour en faire don aux hôpitaux, rapporte France Bleu. "Depuis nos derniers messages, plusieurs hôpitaux nous ont contactés afin de se procurer des masques Easybreath. On a donc fait le choix de bloquer la vente de nos masques sur http://decathlon.fr afin de réserver tout le stock disponible pour le donner au personnel soignant", a indiqué l'enseigne nordiste sur son compte Twitter.

>> A lire aussi - Après les masques, pourquoi la France risque une pénurie de tests

Cette innovation est née en Italie, à l'initiative d'un ancien médecin de la province de Brescia. Ce dernier a contacté la société Isinnova pour discuter de la faisabilité de son projet. "Nous avons analysé la proposition du docteur et nous avons conclu que le masque Easybreath de Decathlon était celui qui se prêtait le mieux à nos exigences. Decathlon nous a répondu qu’ils en avaient des dizaines de milliers en magasin. Ensuite, nous avons imprimé en 3D les raccords nécessaires entre le masque et les tubes d’hôpital standard", expliquait au Corriere della Sera, Alessando Romaioli, ingénieur chez Isinnova.

>> A lire aussi - Le maire découvre un "trésor" de 370.000 masques FFP2

Après des tests en hôpital, le prototype a été validé, même si ce masque ne se substitue pas aux respirateurs homologués par les autorités sanitaires. Face aux résultats obtenus par Isinnova, d'autres pays se sont penchés sur ces masques de Decathlon, comme la Belgique et la France. Comme le rapporte France Bleu, l'Université de Technologie de Belfort-Montbéliard par exemple a adapté ces masques Easybreath pour les soignants, pour pallier le manque de masques de protection. Decathlon pour sa part invite les hôpitaux à entrer en contact avec l'enseigne en cas de besoins. "Si vous représentez un hôpital,

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La Nasa développe un jet supersonique silencieux
La CGT Commerce dépose une plainte contre Carrefour et Muriel Pénicaud
Consulter votre orthophoniste à distance, c’est désormais possible… et gratuit
Départ à la retraite : l’avantage de la rupture conventionnelle
Immobilier : ces villes dans lesquelles le budget des acheteurs a décollé