Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 534,52
    -52,03 (-0,69 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 827,24
    -42,88 (-0,88 %)
     
  • Dow Jones

    40 287,53
    -377,49 (-0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,0886
    -0,0014 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    2 402,80
    -53,60 (-2,18 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 796,69
    +530,00 (+0,87 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 389,91
    +59,01 (+4,43 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,25
    -2,57 (-3,10 %)
     
  • DAX

    18 171,93
    -182,83 (-1,00 %)
     
  • FTSE 100

    8 155,72
    -49,17 (-0,60 %)
     
  • Nasdaq

    17 726,94
    -144,28 (-0,81 %)
     
  • S&P 500

    5 505,00
    -39,59 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    40 063,79
    -62,56 (-0,16 %)
     
  • HANG SENG

    17 417,68
    -360,73 (-2,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2915
    -0,0032 (-0,25 %)
     

Dassault Aviation : le nouveau jet d’affaires Falcon 6X obtient les feux verts américain et européen

Suhaimi Abdullah / Getty Images

Bonne nouvelle pour Dassault Aviation. L'entreprise aéronautique vient d'obtenir le feu vert de l'European Union Aviation Safety Agency (EASA) et celui de la FAA (Federal Aviation Administration) pour son Falcon 6X, permettant son exploitation commerciale. Dans un communiqué, la société s'est réjouie de cette certification de l'aviation civile qui "ouvre la voie à la certification par les autres agences aéronautiques nationales". "Dassault Aviation se félicite de cette certification et remercie les équipes de l'EASA et de la FAA pour leur engagement dans ce processus particulièrement exigeant. Nous remercions également nos clients pour leur confiance", a ainsi déclaré Eric Trappier, président-directeur général de Dassault Aviation.

Le PDG de la société rappelle que "le Falcon 6X est le premier avion d'affaires qui répondra au dernier référentiel réglementaire renforçant le niveau de sécurité (Safety) et de sûreté (Security) de ce tout nouvel avion". L'appareil, qui avait effectué son premier vol en mars 2021, remplace le programme Falcon 5X, abandonné en décembre 2017 en raison de retards dans le développement de son moteur.

Pour obtenir le feu vert des aviations civiles américaine et européenne, pas moins de 1.500 heures de vol de tests ont été réalisées, pendant plus de deux ans, à travers le monde. "Avec une autonomie de 10.200 km, il est adapté aux missions du quotidien comme aux grandes distances. Il bénéficie de tout le savoir-faire accumulé par notre entreprise en aéronautique (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite