La bourse ferme dans 4 h 12 min

Dassault Aviation: Communiqué Financier Résultats annuels 2019

Dassault Aviation

RESULTATS DU GROUPE DASSAULT AVIATION

  2019 2018
Prises de commandes 5 693 M€

 

MCO Ravel
40 Falcon
5 024 M€

 

12 Rafale Export
42 Falcon
Chiffre d'affaires ajusté (*) 7 341 M€

 

 

26 Rafale Export
40 Falcon
5 084 M€

 

3 Rafale France
9 Rafale Export
41 Falcon
Carnet de commandes
au 31 décembre

 
17 798 M€

 

75 Rafale
dont
28 Rafale France
47 Rafale Export
53 Falcon
19 376 M€

 

101 Rafale
dont
28 Rafale France
73 Rafale Export
53 Falcon
Résultat opérationnel ajusté (*) 765 M€ 669 M€
Marge opérationnelle ajustée 10,4% du chiffre d’affaires 13,2 % du chiffre d’affaires
9,2% sans indemnité Safran
Recherche et Développement 527 M€
7,2% du chiffre d’affaires
392 M€
7,7% du chiffre d’affaires
Résultat net ajusté (*) 814 M€ 681 M€
Marge nette ajustée 11,1% du chiffre d’affaires 13,4% du chiffre d’affaires
10,8% sans indemnité Safran
Résultat par action 97,9€ par action 82,1 € par action
Trésorerie disponible
au 31 décembre
4 585 M€ 5 211 M€
Dividendes 212 M€
25,4 € / action
177 M€
21,2 € / action
Participation et intéressement y compris forfait social de 20%
Effectif au 31 décembre
187 M€

 

12 757
168 M€

 

11 494

N.B. : Dassault Aviation comptabilise l’intégralité des contrats Rafale Export (y compris les parts Thales et Safran).

Principaux agrégats en normes IFRS (cf. tableau de passage ci-après)

(*) Chiffre d'affaires consolidé 7 371 M€ 5 119 M€
(*) Résultat opérationnel consolidé 796 M€ 708 M€
(*) Résultat net consolidé 713 M€ 573 M€

Saint-Cloud, le 27 février 2020 - Le Conseil d'administration, réuni la veille sous la présidence de Monsieur Éric Trappier, a arrêté les comptes 2019. Les procédures d’audit ont été effectuées et le rapport d’audit relatif à la certification est en cours d’émission.

« L’année 2019 a été singulièrement dense pour notre groupe : la livraison de 26 Rafale Export, des avancées importantes sur le Système de Combat Aérien Futur (SCAF) avec, au centre, le futur avion de combat New Generation Fighter (NGF) pour lequel nous avons été désigné leader industriel, la livraison de 40 Falcon et l’enregistrement de 40 prises de commandes de Falcon dans un marché difficile, le classement en tant que numéro 1 mondial par AIN et Propilot pour le soutien de nos avions d’affaires, ainsi que le développement nominal du programme Falcon 6X.

Les prises de commandes 2019, comprenant le contrat de Maintien en Condition Opérationnelle RAVEL, s’élèvent à 5 693 millions d’euros, en hausse de 13% par rapport à 2018, qui avait enregistré la prise de commande de 12 Rafale supplémentaires Qatar.

Le chiffre d’affaires 2019, porté par une livraison record de Rafale, s’élève à 7 341 millions d’euros en hausse de 44% par rapport à 2018.

La marge opérationnelle ajustée est de 10,4% (13,2% en 2018 y compris l’indemnisation Safran au titre du Silvercrest). Cette marge opérationnelle de 10,4% se compare à une marge opérationnelle 2018 de 9,2% hors indemnisation Safran : l’amélioration de la marge opérationnelle s’explique principalement par la forte hausse du chiffre d’affaires.

Les frais de Recherche et Développement autofinancés sont en forte hausse (527 millions d’euros en 2019 contre 392 millions d’euros en 2018), en raison du développement simultané de 2 programmes Falcon.

Le résultat net ajusté 2019 est de 814 millions d’euros en hausse de 20%, (681 millions d’euros en 2018), soit une marge nette de 11,1% du chiffre d’affaires.

Cela conduit au versement d’un dividende de 212 millions d’euros (25,4 euros par action contre 21,2 euros en 2018), d’une Participation et d’un Intéressement de 187 millions d’euros y compris forfait social et de 215 millions d’euros d’impôts sur les Sociétés dont 210 millions d’euros (98%) en France.

Par ailleurs, en 2019 :

  • le déploiement de notre plan de transformation s’est accéléré avec la montée en puissance du partenariat stratégique Dassault Aviation / Dassault Systèmes (sous la forme d’une plateforme d’ingénierie collaborative 3DExperience™), la mise en place d’une plateforme Big Data, le déploiement en cours de nouveaux outils pour le Pilotage de la Performance Industrielle pour les fonctions de production, la modernisation et la construction de nouveaux bâtiments, la spécialisation des filières,
  • la montée en puissance du Make in India a continué notamment au travers de la structure Dassault Reliance Aerospace Ltd à Nagpur,
  • notre réseau de stations-services s’est développé avec l’acquisition de 3 réseaux de centres de maintenance ExecuJet, TAG Europe et RUAG,
  • les effectifs du Groupe sont passés de 11 494 à 12 757 personnes,

             

Le groupe prévoit, en 2020, la livraison de 40 Falcon (iso 2019) et de 13 Rafale (vs 26 en 2019) et un chiffre d’affaires en retrait. »

Éric TRAPPIER, Président-Directeur Général de Dassault Aviation.

1.     Résultats consolidés ajustés 2019

(Cf. tableaux de passage en annexe)

1.1      Prises de commandes

Les prises de commandes 2019 sont de 5 693 millions d’euros contre 5 024 millions d’euros en 2018. La part des prises de commandes à l’Export est de 49%.

Les prises de commandes sont constituées intégralement de commandes fermes.

Programmes Défense

Les prises de commandes Défense 2019 s’élèvent à 3 385 millions d’euros contre 2 710 millions d’euros en 2018.

La part Défense Export s’élève à 769 millions d’euros en 2019 contre 1 672 millions d’euros en 2018, année qui avait enregistré la commande de 12 Rafale supplémentaires par le Qatar.

La part Défense France s’établit à 2 616 millions d’euros en 2019 contre 1 038 millions d’euros en 2018. La prise de commandes comprend notamment le contrat RAfale VErticaLisé (RAVEL) pour le Maintien en Condition Opérationnelle (« MCO ») du Rafale France pour 10 ans et un avenant au contrat pour le développement du Standard F4 du Rafale (notifié en 2018) portant sur des compléments de travaux de développement et d’intégration.

Programmes Falcon

En 2019, 40 commandes de Falcon ont été enregistrées, contre 42 en 2018.

Les prises de commandes Falcon 2019 représentent 2 308 millions d’euros contre 2 314 millions d’euros en 2018. La prise de commandes est stable, et comprend notamment le contrat Archange portant sur l’acquisition de 2 Avions (sur la base de Falcon 8X) de Renseignements à CHArge utile de Nouvelle GEnération et du soutien associé.

1.2      Chiffre d'affaires ajusté

Le chiffre d'affaires 2019 est de 7 341 millions d’euros contre 5 084 millions d’euros en 2018. La part du chiffre d’affaires à l’export est de 88%.

Programmes Défense

26 Rafale Export ont été livrés en 2019 contre 12 Rafale (9 Export et 3 France) en 2018.

Le chiffre d’affaires Défense 2019 s’élève à 5 148 millions d’euros contre 2 485 millions d’euros en 2018.

La part Défense Export s’élève à 4 261 millions d’euros contre 1 419 millions d’euros en 2018. Cette forte hausse s’explique par la livraison de 26 Rafale Export avec le soutien associé alors qu’en 2018, 9 Rafale Export avaient été livrés.

La part Défense France s’élève à 887 millions d’euros contre 1 066 millions d’euros en 2018. Le chiffre d’affaires Défense France 2019 ne comprend pas de livraison de Rafale mais prend en compte la livraison des travaux de développement de la rénovation du système de combat pour l’ATL2 et des 2 premiers avions modernisés à la Marine Nationale. Pour mémoire, 2018 avait enregistré la livraison du standard F3R et de 3 Rafale.

Programmes Falcon

40 Falcon ont été livrés en 2019, contre 41 en 2018. Alors que nous prévoyions 45 livraisons de Falcon en 2019, nous avons dû faire face à un marché difficile.

Le chiffre d’affaires Falcon 2019 s’élève à 2 193 millions d’euros contre 2 599 millions d’euros en 2018, baisse liée au nombre inférieur d’avions neufs et d’occasions livrés.

****

Le « book-to-bill ratio » (prises de commandes / chiffre d’affaires) est de 0,78 pour l’année 2019.

1.3      Carnet de commandes

Le carnet de commandes consolidé au 31 décembre 2019 est de 17 798 millions d’euros contre 19 376 millions d’euros au 31 décembre 2018. Il est composé :

  • du carnet de commandes Défense Export qui s’élève à 10 725 millions d’euros contre 14 217 millions d’euros au 31 décembre 2018. Il est constitué principalement de 47 Rafale contre 73 Rafale au 31 décembre 2018,
  • du carnet de commandes Défense France qui s’élève à 4 740 millions d’euros contre 3 011 millions d’euros au 31 décembre 2018. Il comprend en particulier 28 Rafale (comme au 31 décembre 2018), le contrat MCO RAVEL pour le Rafale et le standard F4 du Rafale,
  • du carnet de commandes Falcon qui s’élève à 2 333 millions d’euros contre 2 148 millions d’euros au 31 décembre 2018. Il comprend notamment 53 Falcon (dont les 2 Falcon 8X Archange) comme au 31 décembre 2018.

1.4      Résultats ajustés

Résultat opérationnel

Le résultat opérationnel ajusté 2019 est de 765 millions d’euros contre 669 millions d’euros en 2018 soit une hausse de 14%.

La marge opérationnelle s’établit à 10,4% en 2019 contre 13,2% en 2018. Cette baisse s’explique principalement par la comptabilisation, en 2018, de l’indemnité de Safran pour un montant de 280 millions de dollars US, suite à la résiliation du contrat du moteur Silvercrest.

La marge opérationnelle 2019 de 10,4% se compare ainsi à une marge opérationnelle 2018 hors indemnité Safran de 9,2% : l’augmentation s’explique par la forte hausse du chiffre d’affaires (+44%).
Les frais de recherche et développement autofinancés sont en forte hausse (527 millions d’euros en 2019 contre 392 millions d’euros en 2018), en raison du développement simultané de 2 programmes Falcon, mais compte tenu de la forte hausse du chiffre d’affaires, ils ne représentent que 7,2% du chiffre d’affaires en 2019 contre 7,7% en 2018.

Le taux de couverture de change est de 1,18 $/€ en 2019 contre 1,19 $/€ en 2018.

Résultat financier

Le résultat financier ajusté 2019 est de -52 millions d’euros contre -77 millions d’euros en 2018. Ce résultat financier négatif est la conséquence de la comptabilisation de la composante de financement au titre des contrats militaires long terme. En 2019, cette composante est moins importante en raison de la reprise des acomptes suite à la livraison de 26 Rafale Export et des prestations associées intervenues sur la période.

Résultat net

Le résultat net ajusté 2019 est de 814 millions d’euros contre 681 millions d’euros en 2018, soit une hausse de 20%. La contribution de Thales dans le résultat net du Groupe est de 346 millions d’euros contre 290 millions d’euros en 2018.

La marge nette ajustée s’établit ainsi à 11,1% en 2019 contre 13,4% en 2018. Cette baisse s’explique principalement par la comptabilisation, en 2018, de l’indemnité de Safran. La marge nette ajustée 2019 de 11,1% se compare à une marge nette ajustée 2018 hors indemnité Safran de 10,8%.

La contribution de Thales à la marge nette 2019 est en baisse par rapport à 2018 (4,7% en 2019 contre 5,7% en 2018).

Le résultat net par action 2019 s’établit à 97,9 euros contre 82,1 euros en 2018.

2.     STRUCTURE FINANCIÈRE

2.1      Trésorerie disponible

Le Groupe utilise un indicateur propre appelé « Trésorerie disponible » qui reflète le montant des liquidités totales dont dispose le Groupe, déduction faite des dettes financières ; il reprend les postes du bilan suivants : trésorerie et équivalents de trésorerie, actifs financiers courants (à leur valeur de marché) et les dettes financières ; il ne tient pas compte de l’impact sur les dettes financières de l’application de la norme IFRS16 traitant des contrats de location.

La trésorerie disponible du Groupe s’élève à 4 585 millions d’euros au 31 décembre 2019 contre 5 211 millions d’euros au 31 décembre 2018. Cette baisse de 626 millions d’euros est liée :

  • à l’augmentation du besoin en fonds de roulement résultant notamment de la reprise des acomptes suite à la livraison des 26 Rafale Export et des prestations associées,
  • aux investissements réalisés dans le cadre du plan de transformation et aux acquisitions des centres de maintenance ExecuJet, TAG Aviation et RUAG,
  • au versement des dividendes aux actionnaires,
  • ces éléments étant partiellement compensés par la capacité d’autofinancement de la période.

2.2      Bilan (en données IFRS)

Le total des capitaux propres s’établit à 4 446 millions d’euros au 31 décembre 2019 contre 4 277 millions d’euros au 31 décembre 2018. Cette hausse de 169 millions d’euros s’explique par le résultat net consolidé de la période compensé notamment pas l’impact négatif des écarts actuariels comptabilisés au titre des engagements de retraite. Ces écarts actuariels, enregistrés en « Autres produits et charges comptabilisés directement en capitaux propres », sont liés à la baisse des taux d’actualisation utilisés pour l’évaluation de ces engagements.

Les emprunts et dettes financières s’établissent à 558 millions d’euros au 31 décembre 2019 contre 991 millions d’euros au 31 décembre 2018. Ils comprennent essentiellement :

  • 250 millions d’euros, solde des emprunts souscrits par le Groupe en 2014 et 2015 
    (625 millions d’euros ont été remboursés au cours de l’année 2019),
  • la participation des salariés placée en compte courant bloqué pour 113 millions d’euros,
  • et pour la 1ère fois au 31 décembre, les dettes de location comptabilisées suite à l’application de la norme IFRS 16 traitant des contrats de location pour 178 millions d’euros.

Les stocks et en-cours ont diminué de 35 millions d’euros et s’établissent à 3 368 millions d’euros au 31 décembre 2019. La baisse liée à la livraison des prestations réalisées dans le cadre de l’exécution des contrats Rafale Export a été partiellement compensée par la hausse des stocks et en-cours Falcon et Défense France.

Les avances et acomptes reçus sur commandes nets des avances et acomptes versés diminuent de 1 448 millions d’euros au 31 décembre 2019 en raison principalement des acomptes repris suite à la livraison des Rafale Export et des prestations associées au cours de la période.

La valeur de marché des instruments financiers dérivés s’établit à -71 millions d’euros au 31 décembre 2019 contre 14 millions d’euros au 31 décembre 2018. Cette baisse est notamment liée à la variation du cours du dollar entre le 31 décembre 2019 et le 31 décembre 2018 (1,12 $/€ contre 1,15 $/€).

3.  Dividendes et Participation / Intéressement

Le Conseil d’administration a décidé de proposer à l’Assemblée Générale des actionnaires la distribution, en 2019, d'un dividende de 25,4 €/action correspondant à un montant de 212 millions d’euros, soit un payout de 26%, comme l’année précédente.

Au titre de 2019, le Groupe versera 187 millions d’euros (vs 168 millions d’euros au titre de 2018) de Participation et Intéressement y compris forfait social de 20% alors que l’application de la formule légale aurait conduit à un montant de 38 millions d’euros.

Au titre de 2019, le Groupe versera 215 millions d’euros d’impôts sur les Sociétés dont 210 millions d’euros (98%) en France.

4.     Gouvernance

Les mandats de Mesdames Catherine DASSAULT et Mathilde LEMOINE arrivant à échéance lors de la prochaine Assemblée Générale, le Conseil d’administration, réuni le 26 février 2020, propose de soumettre leur renouvellement à cette Assemblée pour une durée de 4 ans, soit jusqu’à l’issue de l’Assemblée Générale qui statuera sur les comptes de l’exercice 2023.

CONTACTS

Communication Institutionnelle
Stéphane Fort - Tél. +33 (0)1 47 11 86 90 - stephane.fort@dassault-aviation.com

Communication Financière
Armelle Gary - Tél. +33 (0)1 47 11 84 24 - armelle.gary@dassault-aviation.com

dassault-aviation.com


ANNEXE

Définition des indicateurs alternatifs de performance

Pour refléter les performances économiques réelles du Groupe et permettre leur suivi et leur comparabilité, le Groupe présente un compte de résultat ajusté :

  • du résultat de change associé à l’exercice des instruments de couverture non éligibles à la comptabilité de couverture au sens des normes IFRS. Ce résultat, présenté en résultat financier dans les comptes consolidés, est reclassé en chiffre d’affaires et donc en résultat opérationnel au sein du compte de résultat ajusté,
  • de la valorisation des instruments dérivés de change non éligibles à la comptabilité de couverture, en neutralisant la variation de juste valeur de ces instruments (le Groupe considérant que le résultat de couverture ne doit impacter le résultat que lors de l’échéance des flux commerciaux), à l’exception des dérivés affectés à la couverture des positions bilancielles dont la variation de juste valeur est présentée en résultat opérationnel,
  • de l’amortissement des actifs évalués dans le cadre de l’allocation du prix d’acquisition (regroupements d’entreprises), dit « PPA », Purchase Price Allocation,
  • des ajustements pratiqués par Thales dans sa communication financière.

Le Groupe présente également l’indicateur « trésorerie disponible » qui reflète le montant des liquidités totales dont dispose le Groupe, déduction faite des dettes financières. Il reprend les postes du bilan suivants :

  • trésorerie et équivalents de trésorerie,
  • autres actifs financiers courants (essentiellement valeurs mobilières de placement disponibles à la vente à leur valeur de marché),
  • dettes financières, à l’exception des dettes de location comptabilisées suite à l’application de la norme IFRS 16 traitant des contrats de location.

Il est rappelé que seuls les états financiers consolidés font l’objet d’un audit des Commissaires aux Comptes. Les données financières ajustées font l’objet de travaux de vérification au titre de la lecture d’ensemble des informations données dans le rapport annuel.


Impact des ajustements

L’incidence en 2019 des ajustements sur les agrégats du compte de résultat est présentée ci-dessous :

(en milliers d’euros) Compte de résultat consolidé 2019 Dérivés de change PPA Ajustements pratiqués par Thales Compte de résultat ajusté  2019
Résultat de change Variation de juste valeur
Chiffre d’affaires 7 370 616 -28 520 -1 578     7 340 518
Résultat opérationnel 796 252 -28 520 -3 272 1 036   765 496
Résultat financier -95 625 28 520 14 858     -52 247
Résultat des sociétés mises en équivalence 258 673     22 228 69 947 350 848
Impôts sur les résultats -246 578   -3 211 -273   -250 062
Résultat net 712 722 0 8 375 22 991 69 947 814 035
Résultat net part du Groupe 712 704 0 8 375 22 991 69 947 814 017
Résultat net part du Groupe par action (en euros) 85,7         97,9

L’incidence en 2018 des ajustements sur les agrégats du compte de résultat est présentée ci-dessous :

(en milliers d’euros) Compte de résultat consolidé 2018 Dérivés de change PPA Ajustements pratiqués par Thales Compte de résultat ajusté  2018
Résultat de change Variation de juste valeur
Chiffre d’affaires 5 119 219 -30 162 -5 223     5 083 834
Résultat opérationnel 707 529 -30 162 - 8 527     668 840
Résultat financier -145 883 30 162 38 243     -77 478
Résultat des sociétés mises en équivalence 205 849     39 580 48 545 293 974
Impôts sur les résultats -194 693   -9 505     -204 198
Résultat net 572 802 0 20 211 39 580 48 545 681 138
Résultat net part du Groupe 572 741 0 20 211 39 580 48 545 681 077
Résultat net part du Groupe par action (en euros) 69,1         82,1


Pièce jointe