Marchés français ouverture 8 h 13 min
  • Dow Jones

    33 945,58
    +68,61 (+0,20 %)
     
  • Nasdaq

    14 253,27
    +111,79 (+0,79 %)
     
  • Nikkei 225

    28 884,13
    +873,20 (+3,12 %)
     
  • EUR/USD

    1,1947
    +0,0023 (+0,19 %)
     
  • HANG SENG

    28 309,76
    -179,24 (-0,63 %)
     
  • BTC-EUR

    27 102,63
    +299,68 (+1,12 %)
     
  • CMC Crypto 200

    767,68
    -26,65 (-3,36 %)
     
  • S&P 500

    4 246,44
    +21,65 (+0,51 %)
     

Danone pourrait profiter de la décision de la Chine sur les enfants

·1 min de lecture

Alors que la Chine veut plus d'enfants, les actionnaires de Danone se frottent les mains. Parmi les plus fortes hausse du CAC 40, le titre du géant agroalimentaire français pourrait profiter de la décision de la Chine de relever la limite des naissances de deux à trois enfants par couple. L'enjeu est d'importance pour Danone. Dans une note récente, Goldman Sachs s'inquiétait de l'impact de la chute de la natalité dans plusieurs régions clefs du groupe, et notamment en Chine où les naissances ont baissé de 18% en 2020. Le pôle Nutrition Spécialisée, qui loge la Nutrition Infantile, représente 30% des ventes totales, mais 50% de l'Ebit.

De plus, ce pôle génère une marge significativement élevée (25% contre 14% pour le groupe en 2020). En outre, il a été le principal moteur de la croissance des ventes de la société au cours des cinq dernières années, mais Goldman Sachs craint que cette dynamique s'essouffle. La banque américaine a révisé ses prévisions de croissance de la population infantile à horizon 2025 pour prendre en compte la nette baisse des naissances aux Etats-Unis et surtout en Chine. Or, la Chine représente environ un tiers des ventes du pôle Nutrition Spécialisée. Dans sa note, Goldman Sachs relève de surcroît que que le groupe français, qui a bien résisté jusqu'alors, souffre de plus en plus de la concurrence des marques locales dans la nutrition infantile.

>> A lire aussi - Eaux d'Evian : Danone va tailler dans l'emploi selon la CGT

Résultat, le broker a réduit ses (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Deutsche Bank dans le collimateur des Etats-Unis, risque de nouvelle amende !
L'Opep+ prête à accélérer la production de pétrole
Les frères Seydoux soupçonnés d’évasion fiscale
Football : la valeur des clubs s'effondre, les Français tirent leur épingle du jeu
Mis à pied par La Redoute pour avoir mangé une clémentine, il obtient gain de cause

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles