La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 169,41
    +3,69 (+0,06 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 978,84
    +1,01 (+0,03 %)
     
  • Dow Jones

    33 800,60
    +297,03 (+0,89 %)
     
  • EUR/USD

    1,1905
    -0,0016 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    1 744,10
    -14,10 (-0,80 %)
     
  • BTC-EUR

    50 984,12
    +1 367,06 (+2,76 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 235,89
    +8,34 (+0,68 %)
     
  • Pétrole WTI

    59,34
    -0,26 (-0,44 %)
     
  • DAX

    15 234,16
    +31,48 (+0,21 %)
     
  • FTSE 100

    6 915,75
    -26,47 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    13 900,19
    +70,88 (+0,51 %)
     
  • S&P 500

    4 128,80
    +31,63 (+0,77 %)
     
  • Nikkei 225

    29 768,06
    +59,08 (+0,20 %)
     
  • HANG SENG

    28 698,80
    -309,27 (-1,07 %)
     
  • GBP/USD

    1,3706
    -0,0029 (-0,21 %)
     

Danone baisse en Bourse, le marché reste sur sa faim

·2 min de lecture
DANONE BAISSE EN BOURSE, LE MARCHÉ RESTE SUR SA FAIM

PARIS (Reuters) - Danone baisse mardi matin en Bourse de Paris après un début de séance hésitant, l'annonce d'une scission des fonctions de PDG et le lancement de la quête d'un nouveau directeur général semblant insuffisante pour rassurer sur l'avenir du groupe.

L'action du groupe agroalimentaire français perd 0,87% à 56,74 euros à 10h25 après être monté à 57,84 euros dans les premiers échanges.

Le conseil d'administration réuni lundi a annoncé dans la soirée que les fonctions de président et de directeur général allaient être séparées, l'actuel PDG, Emmanuel Faber, ne conservant que la présidence. Le groupe a donc lancé le processus de recrutement d'un directeur général.

Ces décisions visent à répondre aux critiques du fonds activiste Bluebell et du gestionnaire d'actifs Artisan Partners, tous deux actionnaires de Danone, sur les faiblesses de sa stratégie et sa gouvernance.

Si Credit Suisse les juge "légèrement positives", la banque souligne que "la nomination d'un nouveau DG pourrait prendre plusieurs mois".

J.P. Morgan note de son côté que "la nouvelle peut partiellement apaiser les inquiétudes même si elle ne constitue pas le changement radical que préconisaient les activistes".

Pour la banque américaine, "l'attention va désormais se tourner vers le redressement opérationnel", en attendant la journée investisseurs prévue le 25 mars, au cours de laquelle Danone est censé exposer sa stratégie de relance de sa croissance.

Plus critique, Bernstein estime que le choix du conseil peut mener à la nomination d'"un DG qui n'en aurait que le nom et exécuterait les projets du président" et n'exclut pas une répétition du bras de fer avec les actionnaires dans quelques années.

Ni Bluebell ni Artisan n'ont pour l'instant réagi publiquement aux annonces du groupe.

(Marc Angrand)