Marchés français ouverture 1 h 16 min
  • Dow Jones

    28 335,57
    -28,13 (-0,10 %)
     
  • Nasdaq

    11 548,28
    +42,28 (+0,37 %)
     
  • Nikkei 225

    23 494,34
    -22,25 (-0,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,1837
    -0,0031 (-0,26 %)
     
  • HANG SENG

    24 918,78
    +132,68 (+0,54 %)
     
  • BTC-EUR

    11 051,78
    -1,24 (-0,01 %)
     
  • CMC Crypto 200

    262,68
    +1,22 (+0,47 %)
     
  • S&P 500

    3 465,39
    +11,90 (+0,34 %)
     

Un dangereux malware sur iPhone et Android démasqué par une ado !

Fabrice Auclert, Journaliste
·2 min de lecture

Depuis Jean de La Fontaine, on sait que l'on a toujours besoin d’un plus petit que soi. Même en cybersécurité… Des chercheurs d’Avast ont ainsi ont révélé qu’un malware téléchargé plus de deux millions de fois sur l’App Store et Google Play avait été découvert par… une jeune fille dont l’âge n’a pas été révélé. Il s'agit sans doute d'une adolescente puisqu'il faut avoir au minimum 13 ans pour utiliser ce réseau social.

C’est en utilisant TikTok que cette dernière s’est arrêtée sur un profil d’utilisateur qui faisait de la publicité pour une application douteuse. Elle a ainsi contacté Be Safe Online, un projet en République tchèque qui éduque les enfants sur la sécurité en ligne, et ces derniers ont prévenu Avast. « Nous remercions cette jeune fille qui nous a signalé ce profil TikTok, a déclaré Jakub Vavra, un expert chez Avast. Sa prise de conscience et son action responsable sont le genre d'engagement dont nous devrions tous faire preuve pour faire de la toile un endroit plus sûr. »

Ce compte, encore en ligne sur Instagram, incite à télécharger une application pirate. © Futura
Ce compte, encore en ligne sur Instagram, incite à télécharger une application pirate. © Futura

Des profils suivis par des centaines de milliers d'internautes

Derrière cette application se cachait effectivement un malware disponible pour iPhone et Android. Sa promesse : proposer des images de fond d’écran, du téléchargement de musique… Le genre d’applications dont les adolescents raffolent. Sauf qu’elles s’accompagnent de publicités non sollicitées et qu'il est impossible de les désinstaller puisqu’elles masquent leur icône une fois qu’elles sont téléchargées.

Au total, Avast a découvert 11 applications qui intégraient ce malware et les chercheurs ont aussi retrouvé des utilisateurs sur TikTok et Instagram qui en faisaient la promotion. Au total, ces derniers avaient déjà réussi à récolter 500.000 dollars puisque certaines de ces applications étaient facturées entre 2 et 10 dollars. Contacté, Google affirme que les applications ont été supprimées de sa plate-forme. Côté Apple, quelques...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura