La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 782,65
    -48,00 (-0,82 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 669,54
    -35,31 (-0,95 %)
     
  • Dow Jones

    31 496,30
    +572,20 (+1,85 %)
     
  • EUR/USD

    1,1916
    -0,0063 (-0,52 %)
     
  • Gold future

    1 698,20
    -2,50 (-0,15 %)
     
  • BTC-EUR

    42 295,76
    +1 420,95 (+3,48 %)
     
  • CMC Crypto 200

    982,93
    +39,75 (+4,21 %)
     
  • Pétrole WTI

    66,28
    +2,45 (+3,84 %)
     
  • DAX

    13 920,69
    -135,61 (-0,96 %)
     
  • FTSE 100

    6 630,52
    -20,36 (-0,31 %)
     
  • Nasdaq

    12 920,15
    +196,65 (+1,55 %)
     
  • S&P 500

    3 841,94
    +73,47 (+1,95 %)
     
  • Nikkei 225

    28 864,32
    -65,78 (-0,23 %)
     
  • HANG SENG

    29 098,29
    -138,51 (-0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,3834
    -0,0060 (-0,43 %)
     

"En danger", le Hellfest interpelle Roselyne Bachelot dans une lettre ouverte

Jérôme Lachasse
·2 min de lecture
Le Hellfest 2016 - AFP
Le Hellfest 2016 - AFP

Interrogée le 8 janvier dernier sur l'avenir des lieux culturels désormais fermés depuis plusieurs mois, Roselyne Bachelot était restée volontairement floue tout en se montrant optimiste pour les festivals: "les festivals, et en particulier les festivals d'été, je suis confiante, on doit pouvoir y arriver, on croise les doigts."

Dans une lettre ouverte adressée ce lundi à la ministre de la Culture, le Hellfest lance un cri d'alerte: "Nous n’avons pas le temps d’attendre. Notre association à but non lucratif, qui gère le plus important budget de tous les festivals de musique (25 millions), est en danger. Le flou qui règne l’amène inexorablement vers une catastrophe économique que les centaines de milliers de fans du Hellfest et les centaines de prestataires auront du mal à digérer si vous n’intervenez pas rapidement."

Et le texte de rappeler que l'organisation d'un festival comme le Hellfest ne peut pas s'improviser et "nécessite une année de préparation assumée par de nombreux intervenants": "Seulement voilà, remettre en route une telle machine coûte cher, très cher. Il va donc falloir que nous acceptions l'idée que chaque mois qui passe à partir de maintenant nous coûte plus de 250.000 euros en salaires... Quelle structure accepterait de dépenser de telles sommes sans garantie de résultat."

Pas de nouvelle édition au rabais

Le texte s'en prend aussi à la lenteur de la vaccination en France: "Les acteurs de la culture n’ont pas à souffrir des péripéties et des aléas logistiques […] Avec une pression hospitalière moindre, combinée à une période estivale où l’on sait que ce virus est moins virulent, est-il concevable d’envisager la tenue de nos méga événements? Ou bien, devons-nous considérer dès maintenant que tant qu’une immunité collective ne sera pas atteinte, il sera impossible de remettre en place des événements accueillant des dizaines de milliers de spectateurs."

L'équipe du Hellfest n'envisage pas de nouvelle édition au rabais, avec un couvre feu et un nombre de spectateurs réduit: "N'est-il pas possible de proposer aux festivaliers de se présenter munis d'un test négatif de moins de 48/72 H comme cela est pratiqué pour certains voyages aériens?" L'expérience a été testée à Barcelone en Espagne en décembre dernier. Roselyne Bachelot serait favorable à cette initiative: elle avait émis le 8 janvier l'hypothèse de faire tester les spectateurs par les lieux culturels afin de permettre leur réouverture.

Article original publié sur BFMTV.com