La bourse ferme dans 7 h 20 min
  • CAC 40

    6 282,24
    +14,85 (+0,24 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 957,11
    +11,05 (+0,28 %)
     
  • Dow Jones

    34 269,16
    -473,66 (-1,36 %)
     
  • EUR/USD

    1,2134
    -0,0018 (-0,15 %)
     
  • Gold future

    1 832,70
    -3,40 (-0,19 %)
     
  • BTC-EUR

    46 973,31
    +702,60 (+1,52 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 545,06
    +1 302,38 (+536,67 %)
     
  • Pétrole WTI

    65,87
    +0,59 (+0,90 %)
     
  • DAX

    15 173,46
    +53,71 (+0,36 %)
     
  • FTSE 100

    6 999,67
    +51,68 (+0,74 %)
     
  • Nasdaq

    13 389,43
    -12,43 (-0,09 %)
     
  • S&P 500

    4 152,10
    -36,33 (-0,87 %)
     
  • Nikkei 225

    28 147,51
    -461,08 (-1,61 %)
     
  • HANG SENG

    28 211,62
    +197,81 (+0,71 %)
     
  • GBP/USD

    1,4129
    -0,0015 (-0,10 %)
     

Notre-Dame de Paris : Emmanuel Macron visite le chantier de reconstruction, deux ans après l'incendie

·1 min de lecture

Notre-Dame de Paris, deux ans après l'incendie. Le 15 avril 2019, un incendie consumait la toiture et la flèche de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Deux ans après le sinistre, Emmanuel Macron s'est rendu jeudi matin dans l'édifice gothique de 850 ans. L'objectif de la visite était double : constater l'avancement des travaux mais aussi remercier les sapeurs-pompiers qui ont sauvé le monument et les ouvriers et artisans qui oeuvrent à sa reconstruction. Le chef de l'Etat était accompagné, entre autres, de la maire de Paris, Anne Hidalgo, et de la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot.

Le Président est monté sur la plateforme qui entoure le toit éventré ainsi que dans les voûtes du choeur. "On voit ici combien en deux ans un travail immense a été accompli, a-t-il commenté. On n'est est qu'à une étape, on voit aussi tout ce qu'il reste à faire."

Lire aussi - Qu'est-ce que la "Flèche" de Notre-Dame de Paris?

La métaphore d'Emmanuel Macron. Auparavant, Emmanuel Macron s'était exprimé sur cet anniversaire dans les colonnes du Parisien. "On a failli vivre la disparition de quelque chose qui appartient à notre culture, à notre histoire littéraire, architecturale, religieuse et laïque, à l'imaginaire de la France", a-t-il déclaré. Il a également dressé un parallèle entre l'incendie et la crise sanitaire. Ce chantier est "comme une métaphore de ce que beaucoup ressentent et que nous pouvons vivre", estime-t-il, ajoutant que "nos soignants ont été extraordinairement héroïques comme...


Lire la suite sur LeJDD