La bourse ferme dans 8 h 4 min
  • CAC 40

    6 698,38
    -77,87 (-1,15 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 063,76
    -45,75 (-1,11 %)
     
  • Dow Jones

    35 135,94
    +236,60 (+0,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,1339
    +0,0046 (+0,41 %)
     
  • Gold future

    1 795,90
    +10,70 (+0,60 %)
     
  • BTC-EUR

    49 792,02
    -1 196,02 (-2,35 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 425,43
    -3,50 (-0,25 %)
     
  • Pétrole WTI

    68,40
    -1,55 (-2,22 %)
     
  • DAX

    15 124,15
    -156,71 (-1,03 %)
     
  • FTSE 100

    7 042,26
    -67,69 (-0,95 %)
     
  • Nasdaq

    15 782,83
    +291,18 (+1,88 %)
     
  • S&P 500

    4 655,27
    +60,65 (+1,32 %)
     
  • Nikkei 225

    27 821,76
    -462,16 (-1,63 %)
     
  • HANG SENG

    23 475,26
    -376,98 (-1,58 %)
     
  • GBP/USD

    1,3333
    +0,0021 (+0,16 %)
     

Damas accuse Israël d'avoir assassiné un responsable syrien près du plateau de Golan

·1 min de lecture

La Syrie accuse Israël d'avoir assassiné un responsable gouvernemental sur le côté syrien du plateau du Golan. Il aurait été abattu par un « sniper » près de son domicile, non loin de la frontière avec Israël.

Avec notre correspondant à Jérusalem, Michel Paul

Les médias en Israël citent des sources militaires anonymes selon lesquelles la victime, Midhat Saleh, entretenait d’étroites relations avec les Gardiens de la révolution iraniens pour établir une infrastructure militaire le long de la frontière avec Israël.

Douze ans en prison

Ancien parlementaire syrien et appartenant à la minorité druze syrienne, il avait passé douze ans dans des prisons israéliennes après avoir adhéré à une cellule du « Mouvement de résistance syrienne dans le Golan » pour usage de mines et autres explosifs dans l'intention de tuer des civils et des militaires du côté israélien de la frontière.

Pas de réaction officielle en Israël

Il avait également été arrêté pour tentative d'enlèvement d’un soldat israélien. Depuis plus de 20 ans, il était le représentant du plateau du Golan au Parlement syrien. Côté israélien pas de réaction officielle comme c’est presque toujours le cas dans ce genre d’affaires. En Israël, on craint maintenant un réchauffement à la frontière entre les deux pays.

À lire aussi : Israël et la Syrie ont échangé des prisonniers sous les auspices de la Russie

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles