Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    38 123,08
    -318,46 (-0,83 %)
     
  • Nasdaq

    16 804,62
    -115,96 (-0,69 %)
     
  • Nikkei 225

    38 054,13
    -502,74 (-1,30 %)
     
  • EUR/USD

    1,0841
    +0,0034 (+0,31 %)
     
  • HANG SENG

    18 230,19
    -246,82 (-1,34 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 892,08
    +1 699,16 (+2,73 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 449,54
    -6,32 (-0,43 %)
     
  • S&P 500

    5 247,57
    -19,38 (-0,37 %)
     

Les Daft Punk aux JO de Paris ? Après un faux espoir, ils ne participeront pas à la cérémonie d’ouverture

© USA Today/SPUS/ABACA

Mardi 24 octobre, Thomas Jolly, le directeur artistique des JO de Paris 2024, laissait entendre que les Daft Punk pourraient participer à la cérémonie d’ouverture. Un espoir bien vite brisé puisqu’il a clarifié ses propos ce mercredi 25 octobre en précisant que ce ne serait pas le cas.

La France était pleine d’espoir. Ce mardi 24 octobre, Thomas Jolly, le directeur artistique des Jeux olympiques de Paris 2024, était l’invité de France Inter. Durant son entretien, il a abordé la question de la cérémonie d’ouvertures et des artistes qui pourraient y performer.  « On ne peut pas ne pas penser aux Daft Punk quand on réfléchit à une exposition internationale de la France », déclarait-il.

Des propos pour le moins flous qui n’ont pas manqué de donner de l’espoir aux auditeurs et aux internautes. Pour rappel, le duo français s’est séparé et a pris sa retraite depuis février 2021. Interrogé par « Le Parisien », Thomas Jolly abordait le sujet avec prudence en expliquant : « Réunir les Daft Punk fait évidemment partie des premières idées que j’ai eues. Ils sont extrêmement talentueux et ont une grande aura à l’international. Mais ont-ils envie de se reformer le temps d’un épilogue à leur carrière, alors qu’ils ont de façon très réfléchie annoncé leur séparation ? »

Un espoir brisé

Thomas Jolly est revenu sur ses propos ce mercredi 25 octobre sur X (anciennement Twitter). « Mes propos ont été confus et ont généré beaucoup d’attentes. Je me dois de clarifier : après avoir échangé sur une possible présence à la cérémonie, la décision du groupe est de ne pas y participer. Je respecte cette décision et m’excuse de l’ambiguïté de mes propos. »

...Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi