La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 612,76
    -21,01 (-0,32 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 089,30
    -27,47 (-0,67 %)
     
  • Dow Jones

    34 935,47
    -149,06 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1868
    -0,0028 (-0,24 %)
     
  • Gold future

    1 816,50
    -19,30 (-1,05 %)
     
  • BTC-EUR

    33 948,78
    +179,88 (+0,53 %)
     
  • CMC Crypto 200

    952,97
    +3,07 (+0,32 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,76
    +0,14 (+0,19 %)
     
  • DAX

    15 544,39
    -96,08 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 032,30
    -46,12 (-0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 672,68
    -105,59 (-0,71 %)
     
  • S&P 500

    4 395,26
    -23,89 (-0,54 %)
     
  • Nikkei 225

    27 283,59
    -498,83 (-1,80 %)
     
  • HANG SENG

    25 961,03
    -354,29 (-1,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,3899
    -0,0059 (-0,42 %)
     

Dacia change de logo pour... monter en gamme et faire grimper les prix

·2 min de lecture

Le nouveau logo n'est pas franchement inspiré. Mais, plus épuré, il veut symboliser la simplicité et la robustesse. Il doit accompagner la politique d'accroissement du prix moyen des Dacia. De 30% d'ici à 2025.

Pas vraiment une surprise. On l’avait en effet déjà aperçu sur le concept présenté en début d’année. Denis Le Vot, directeur de Dacia – et directeur commercial du groupe Renault – a dévoilé ce jeudi le nouveau logo de la marque roumaine, qui remplacera sans laisser de regrets l’ancien emblème datant de 2008 et évoquant malencontreusement un… décapsuleur. Les lettres stylisées D et C se renvoient l’une à l’autre avec le même graphisme inversé. Pas de quoi crier au génie, mais le logo - totalement artificiel - veut évoquer désormais la… simplicité et la solidité selon le pathos "artistico-marketing" de la firme à bas coûts. La nouvelle identité va se déployer d’abord dans la publicité, les brochures. Les points de vente Dacia basculeront progressivement début 2022. Quant aux véhicules, ils adopteront le logo au deuxième semestre 2022.

Nouveau logo Dacia

Ce changement d’identité visuelle doit définitivement faire oublier les origines de la marque liées à la dictature communiste de Ceausescu dans les années 60, 70 et 80. Et accompagner la fameuse montée en gamme de la marque qui "redéfinit constamment l’essentiel dans l’industrie automobile", selon le slogan de Denis le Vot. Abandon des modèles à bas coûts d’entrée de gamme? Non. Mais "nous allons augmenter le prix moyen de 30% d'ici à 2025", affirmait néanmoins Denis Le Vot au début de l'année. Il s’agit de garder des versions d'accès, mais de faire la promotion de dérivés plus chers. La version pseudo-baroudeuse de la nouvelle sortie en fin d’année dernière, la Stepway, avec ses protections en plastique noir et barres de toit, coûte ainsi en fabrication quasiment le même montant au constructeur, mais elle est proposée au client à partir de 12.590 euros (en France), contre 8.690 euros pour une simple Sandero. Et, malgré ce différentiel conséquent, elle se vend bien.

Economies d'échelle

La représente déjà 75% des ventes du modèle selon la marque, contre 50% pour l'ancienne génération. Dacia diversifie en conséquence [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles