La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 495,83
    -61,57 (-0,94 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 730,32
    -47,06 (-1,25 %)
     
  • Dow Jones

    33 706,74
    -292,30 (-0,86 %)
     
  • EUR/USD

    1,0044
    -0,0048 (-0,47 %)
     
  • Gold future

    1 760,30
    -10,90 (-0,62 %)
     
  • BTC-EUR

    20 907,84
    -2 191,98 (-9,49 %)
     
  • CMC Crypto 200

    504,88
    -36,72 (-6,78 %)
     
  • Pétrole WTI

    89,91
    -0,59 (-0,65 %)
     
  • DAX

    13 544,52
    -152,89 (-1,12 %)
     
  • FTSE 100

    7 550,37
    +8,52 (+0,11 %)
     
  • Nasdaq

    12 705,21
    -260,13 (-2,01 %)
     
  • S&P 500

    4 228,48
    -55,26 (-1,29 %)
     
  • Nikkei 225

    28 930,33
    -11,81 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    19 773,03
    +9,12 (+0,05 %)
     
  • GBP/USD

    1,1823
    -0,0109 (-0,92 %)
     

Dacia, champion de la croissance sur un marché automobile français catastrophique

·2 min de lecture

Alors que le marché auto français se retrouve à des niveaux catastrophiques proches de ceux de 1975, la marque à bas coûts de Renault cartonne. Elle a connu une croissance de 29% l’an dernier dans l’Hexagone. C’est la plus forte progression des grandes marques.

! Alors que le marché auto français se retrouve à des niveaux catastrophiques proches de ceux de 1975 (1,66 million d’immatriculations en 2021), la marque à bas coûts de Renault cartonne. Elle a connu une insolente croissance de 29% l’an dernier dans l’Hexagone. C’est la plus forte progression des grandes marques présentes en France. Une performance remarquable, alors que le marché était équivalent à celui de l’année noire 2020. Le label Renault proprement dit a baissé pour sa part de 14,5% l'an dernier, Peugeot de 5,3%, Citroën de 0,5%. Dacia atteint 125.200 immatriculations sur l'année, soit 7,5% du marché total (5,9% un an plus tôt). Le label de Pitesti est même parvenu à réduire ses immatriculations de 10% à peine en 2021... par rapport à l’année 2019, avant la pandémie, quand la marque Renault chutait de 34%, Citroën de 31%, Peugeot de 25% !

Dacia pèse en France le tiers des ventes du groupe Renault dans son ensemble. Si l’on prend en compte le seul (hors flottes d’entreprise, loueurs…), qui choisissent et achètent directement leur véhicule, la réussite apparaît encore plus remarquable. Car Dacia occupait en 2021, pour la première fois, la place de n°1 en France avec une pénétration de 14,5%. La moins chère des Dacia, la Sandero (à partir de 9.990 euros), est la quatrième voiture la plus vendue en France (flottes comprises), mais la… première pour les clients particuliers.

Nouveau Jogger familial en vue

Dacia termine son année 2021 avec un portefeuille qui a plus que doublé en France, par rapport à 2020. Et Dacia va bénéficier, à la fin du premier trimestre, du nouveau Jogger familial (à partir de 14.990 euros) pouvant offrir jusqu’à sept places. Les commandes ont été ouvertes le 3 décembre pour ce véhicule. Les recettes de succès des Dacia sont certes connues, mais inimitées jusqu’ici : des tarifs canons ! "Il y a quelques milliers d’euros d’écart entre un modèle de la marque et une Renault équivalente (au prix final payé par le client), soit un différentiel[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles