Marchés français ouverture 4 h 46 min
  • Dow Jones

    34 764,82
    +506,50 (+1,48 %)
     
  • Nasdaq

    15 052,24
    +155,40 (+1,04 %)
     
  • Nikkei 225

    30 174,81
    +535,41 (+1,81 %)
     
  • EUR/USD

    1,1743
    -0,0004 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    24 368,31
    -142,67 (-0,58 %)
     
  • BTC-EUR

    37 914,21
    +566,09 (+1,52 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 113,92
    +5,00 (+0,45 %)
     
  • S&P 500

    4 448,98
    +53,34 (+1,21 %)
     

Pas d'accord sur les objectifs climatiques dans le communiqué du G20

·2 min de lecture
PAS D'ACCORD SUR LES OBJECTIFS CLIMATIQUES DANS LE COMMUNIQUÉ DU G20

par Gavin Jones

NAPLES, Italie (Reuters) - Les ministres de l'Energie et de l'Environnement des pays membres du G20 ne sont pas parvenus à s'entendre sur plusieurs aspects du communiqué final qu'ils devaient publier à l'issue d'une réunion organisée à Naples, a déclaré vendredi le ministre italien à la Transition écologique, Roberto Cingolani.

Cet échec n'est pas de bon augure alors qu'approche la Conférence sur les changements climatiques de Glasgow, la COP 26, à l'automne.

S'exprimant devant la presse, Roberto Cingolani a expliqué qu'aucun consensus ne s'était dessiné autour de deux questions qui seront à nouveau évoquées lors du prochain sommet du G20, prévu en octobre à Rome.

Selon le ministre, les discussions se sont avérées particulièrement difficiles avec la Russie, la Chine et l'Inde, les deux derniers pays ayant refusé d'approuver les deux points les plus contestés.

L'un d'entre eux prévoyait un abandon progressif de l'énergie issue du charbon, que la plupart des pays souhaitent voir achevée d'ici 2025, un objectif impossible à tenir selon les réfractaires.

L'autre point concernait la formulation de la limite de 1,5 à 2 degrés de la hausse des températures mondiales fixée en 2015 lors de l'Accord de Paris.

Selon la communauté scientifique, les températures ont déjà progressé de plus de 1 degré par rapport aux niveaux préindustriels et leur hausse est en passe de dépasser les objectifs fixés dans l'Accord de Paris.

"Certains pays veulent aller plus vite que ce qui a été prévu à Paris et voudraient fixer la hausse limite de températures à 1,5 degrés pour la décennie en cours, mais d'autres (...) ont dit qu'elles souhaitaient s'en tenir à ce qui a été décidé à Paris.

Le communiqué final, qui devait être publié ce vendredi, ne devrait pas l'être avant samedi, a dit le ministre.

(Version française Nicolas Delame)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles