La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 143,00
    -58,14 (-0,81 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 272,19
    -43,71 (-1,01 %)
     
  • Dow Jones

    35 911,81
    -201,81 (-0,56 %)
     
  • EUR/USD

    1,1416
    -0,0044 (-0,39 %)
     
  • Gold future

    1 817,30
    -4,10 (-0,23 %)
     
  • BTC-EUR

    37 800,40
    -265,00 (-0,70 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 037,76
    +12,02 (+1,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    84,27
    +2,15 (+2,62 %)
     
  • DAX

    15 883,24
    -148,35 (-0,93 %)
     
  • FTSE 100

    7 542,95
    -20,90 (-0,28 %)
     
  • Nasdaq

    14 893,75
    +86,94 (+0,59 %)
     
  • S&P 500

    4 662,85
    +3,82 (+0,08 %)
     
  • Nikkei 225

    28 124,28
    -364,85 (-1,28 %)
     
  • HANG SENG

    24 383,32
    -46,45 (-0,19 %)
     
  • GBP/USD

    1,3680
    -0,0030 (-0,22 %)
     

Dîners clandestins de "Koh-Lanta": Coumba se défend dans "TPMP"

·4 min de lecture

KOH-LANTA - Invitée sur le plateau de Touche pas à mon poste ce mercredi 8 décembre, Coumba, éliminée de Koh-Lanta: La Légende au début du mois de novembre, a réagi à la nouvelle affaire de triche qui ébranle le jeu télévisé.

Pour le moment soupçonnée, comme tous les autres candidats de cette saison, d’avoir participé à des dîners clandestins nocturnes pendant l’aventure, ce qui est rigoureusement interdit par la production, Coumba s’est défendue.

“Cyril, je te jure, sur tout ce que j’ai de plus cher (...), je n’ai pas mangé! (...) Je suis sortie la première de la réunification, comment tu veux que je mange?”, a ainsi lancé la double finaliste du jeu.

“Je le savais (qu’il y avait des dîners clandestins sur l’île)”, admet toutefois Coumba, qui avait été harcelée sur les réseaux sociaux après son élimination et avait porté plainte. “Peut-être que comme on est des aventuriers aguerris, la prod avait beau avoir tous les vices, nous on avait le tournevis, on cherchait à les feinter, et puis je pense que la prod avait une grande confiance en nous en se disant: ’les candidats, on va pas les fliquer, ils sont assez grands, c’est de vrais aventuriers, ils vont pas aller chercher à tricher’. Mais s’alimenter, c’est le besoin primaire, donc je pense qu’ils ont mal calculé leur coup. Mais la prod, (...) eux aussi ils ont merdé dans l’histoire: fallait mettre plus de surveillance en vérité”.

“J’ai été mise au courant (de ces dîners) à la fin, avant même de rentrer et de prendre l’avion pour Paris”, précise encore l’ex-candidate, qui ne préfère pas en dire plus sur les participants à cause de la prime de confidentialité de 2000 euros attribuée par la production.

“Teheiura n’était pas dedans”

Coumba poursuit tout de même sur les conditions de vie sur place: “Le camp du conseil, il est pas très surveillé. Nous on était dans des poulaillers, et il y avait une tente à côté où il y avait l’infirmière et la responsable candidats qui étaient censées nous surveiller. La nuit, elles dorment, donc c’était extrêmement facile de prendre la lampe qu’on avait dans le poulailler (...) et on pouvait sortir de la réserve, parce qu’on était dans une sorte de réserve.”

“Je leur en veux pas (aux candidats qui ont mangé), ils ont faim. (...) J’en veux à la production d’avoir mal surveillé les candidats”, ajoute-t-elle, avant de défendre Teheiura, qui avait été pris dans la première affaire de triche, après avoir sollicité de la nourriture auprès de locaux: “Je peux vous assurer que sur le deuxième coup, c’est-à-dire les escapades nocturnes sur les conseils, Teheiura n’était même pas dedans.”

En début de semaine, Le Parisien avait affirmé dans ses colonnes que pendant le jeu, quatre, voire cinq aventuriers (sans donner de noms), s’étaient rendus chez des habitants pour dîner. Et ce, à plusieurs reprises. Sur place, ils auraient mangé “du sucre, du salé” et bu “des boissons énergisantes à gogo”.

La production (ALP) de Koh-Lanta a indiqué qu’une enquête interne ainsi qu’une enquête auprès de locaux en Polynésie étaient en cours pour recueillir les informations nécessaires sur cette affaire. ALP se défend par ailleurs de tout “favoritisme” dans le cadre de ses recherches. Pour le moment, elle annonce que tous les aventuriers interrogés “réfutent les accusations”.

À voir également sur Le HuffPost: “Koh Lanta: La Légende”: Coumba porte plainte après des insultes d’internautes sur les réseaux sociaux

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles