Marchés français ouverture 7 h 27 min
  • Dow Jones

    35 756,88
    +15,73 (+0,04 %)
     
  • Nasdaq

    15 235,71
    +9,01 (+0,06 %)
     
  • Nikkei 225

    29 106,01
    +505,60 (+1,77 %)
     
  • EUR/USD

    1,1600
    -0,0003 (-0,02 %)
     
  • HANG SENG

    26 038,27
    -93,76 (-0,36 %)
     
  • BTC-EUR

    52 080,99
    -2 659,12 (-4,86 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 498,92
    -6,23 (-0,41 %)
     
  • S&P 500

    4 574,79
    +8,31 (+0,18 %)
     

Le développement des mathématiques, une clé du développement de l'IA ?

·2 min de lecture

L’histoire des ordinateurs et de l’informatique est très riche. Elle se retrouve au croisement de deux communautés si on veut en faire un tableau simplifié. Il y a d'une part, disons entre 1930 et 1950, des mathématiciens et des logiciens travaillant sur les fondations posées au XXe siècle par Bertrand Russell et David Hilbert. Deux noms vont se distinguer très nettement : Alan Turing et John von Neumann. De l’autre, il y a des physiciens et des ingénieurs qui se posent des questions très concrètes concernant ce que peuvent faire des ordinateurs, notamment pour des calculs numériques appliqués à la résolution de problèmes de physique et d’ingénierie, et qui ne sont pas forcément concernés par des questions très abstraites, par exemple la notion de calculabilité telle qu’elle a été explorée via le lambda-calcul du mathématicien Alonzo Church et le concept de machine universelle d’Alan Turing. On pourra consulter à ce sujet les explications claires du prix Nobel de physique Roger Penrose.

Toutefois, dans tous les cas, un certain niveau de compétence en mathématiques était nécessaire pour tous ces acteurs de la révolution informatique. La théorie de l’information, elle-même, qui a un rôle non négligeable dans la conception et le fonctionnement des ordinateurs comme on peut s’en convaincre en lisant les leçons sur l’informatique du prix Nobel de physique Richard Feynman, a été découverte et développée initialement pas un docteur en mathématiques, également ingénieur, à savoir le grand Claude Shannon.


Une excellente revue de l'histoire de l'intelligence artificielle qui montre bien le rôle des mathématiciens dans son essor. © CEA Recherche

On parle beaucoup de nos jours de la révolution en cours de l’intelligence artificielle et de la possibilité d’aboutir à une IA qui non seulement serait consciente mais aurait la même intelligence générale qu’un esprit humain, au point de passer le fameux test de Turing.

La question est ancienne, elle préoccupait bien sûr Turing, mais...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles