Publicité
Marchés français ouverture 3 h 10 min
  • Dow Jones

    39 134,76
    +299,90 (+0,77 %)
     
  • Nasdaq

    17 721,59
    -140,64 (-0,79 %)
     
  • Nikkei 225

    38 563,60
    -69,42 (-0,18 %)
     
  • EUR/USD

    1,0718
    +0,0011 (+0,11 %)
     
  • HANG SENG

    18 008,84
    -326,48 (-1,78 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 391,13
    -443,23 (-0,73 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 353,45
    -29,21 (-2,11 %)
     
  • S&P 500

    5 473,17
    -13,86 (-0,25 %)
     

Comment se désintoxiquer du sucre ?

© Virginie Garnier

Pas forcément facile d’arrêter le sucre quand on est accro.

Les recommandations de l’OMS sont formelles, consommer moins de sucre (25 g max par jour), garantirait une meilleure santé,  moins de risque de caries, de surpoids et d’obésité. Pour se désintoxiquer du sucre sans replonger, 5 conseils pour le traquer, le zapper et le remplacer sans jamais sucrer le plaisir ni le goût.

On zappe les sucres rapides

Comment ? Un premier pas vers la désintoxication consiste à changer progressivement ses habitudes. On commence par sucrer de moins en moins thé et café. On évite une suppression trop brutale mais en réduisant chaque jour un peu plus sa dose on finit par l’éliminer complètement jusqu’à s’en passe ensuite très facilement. Plus difficile, les desserts et friandises ? On ferme les yeux et on oublie pâtisseries, viennoiseries, biscuits, chocolat, yaourts aux fruits, crèmes dessert, glaces, confitures, bonbons, céréales, soda avec édulcorant. On range au placard et on ferme à double tour, tous les cousins du sucre : complet, roux, agave, de coco… qui restent du sucre ! En s’autorisant des plaisirs gourmands faits-maison en gardant à l’esprit le cap et sans laisser ces quelques moments de flexibilité entacher les efforts.

On tire un trait sur la nourriture industrielle

Si ça peut sembler évident, ça ne l’est pas forcément car on entend par nourriture industrielle évidemment les plats cuisinés mais aussi les soupes toutes prêtes, les sauces tomate et bien évidemment les charcuteries...

PUBLICITÉ

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi