Marchés français ouverture 7 h 38 min
  • Dow Jones

    34 258,32
    +338,48 (+1,00 %)
     
  • Nasdaq

    14 896,85
    +150,45 (+1,02 %)
     
  • Nikkei 225

    29 639,40
    -200,31 (-0,67 %)
     
  • EUR/USD

    1,1696
    0,0000 (-0,00 %)
     
  • HANG SENG

    24 221,54
    +122,40 (+0,51 %)
     
  • BTC-EUR

    37 223,47
    +2 336,30 (+6,70 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 089,55
    +49,07 (+4,72 %)
     
  • S&P 500

    4 395,64
    +41,45 (+0,95 %)
     

Déserts médicaux: où les ophtalmologistes manquent-ils à l'appel?

·2 min de lecture

DÉSERTS TERRITORIAUX (5/5) – Quels sont les départements où les banques, bureaux de poste ou encore médecins généralistes se font rares? Cet été, Challenges passe au crible les données de l'Insee sur les équipements dans les territoires de métropole. La désertification, mythe ou réalité? Côté santé, les spécialistes sont très recherchés… mais pas toujours très accessibles. Exemple avec les spécialistes en ophtalmologie.

Prendre rendez-vous avec un spécialiste médical tient parfois du parcours de combattant… ou met la patience à rude épreuve. Et dans l'univers des spécialistes, les ophtalmologistes sont ceux chez qui décrocher un rendez-vous prend le plus de temps. Contre un mois pour un chirurgien-dentiste, un mois et demi pour un gynécologue. Un délai inéluctable? Selon le nombre de spécialistes en ophtalmologie (dont l'activité principale est en libéral) est certes en hausse entre 2015 et 2020 mais leur répartition sur le territoire est inégale.

Certains départements comptent ainsi moins de 5 spécialistes en ophtalmologie pour 100.000 habitants et ce sont justement pour la grande majorité des départements qui ont vu le nombre de ces spécialistes baisser depuis 2015. C'est notamment le cas de la Haute-Saône qui n'en recense plus que 5 (contre 6 en 2015), soit moins de 1 pour 100.000 habitants! Les Ardennes ont quant à elles perdu la moitié de leurs ophtalmologistes entre 2015 et 2020 et n'en disposent donc que de moins de 2 pour 100.000 habitants. La Creuse, la Lozère, la Meuse ou encore les Vosges sont également moins bien fournis en ressources que le reste de l'Hexagone.

Mieux cibler les aides aux territoires sous-dotés en ophtalmologistes?

Le Syndicat national des ophtalmologistes de France (SNOF), qui a pris le sujet à bras le corps ces dernières années, a justement dévoilé en mai une étude portant sur les installations d'ophtalmologistes entre 2018 et 2020 dans le cadre d'une présentation au titre on ne peut plus évocateur: . Et le SNOF se montre optimiste. Car si les régions Ile-de-France, Auvergne-Rhône-Alpes et PACA restent sans réelle surprise de part la présence de métropoles dynamiques le trio le plus attractif pour une première installation, 16% des premières installations ont tout de même eu lieu dans des territoires où l'on compte moins de 5 ophtalmologistes libéraux pour 100.000 habitants.

Lire aussi

Pour réduire la pression sur les délais d'attente pour une cons[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles