La bourse est fermée

Les députés votent l'extension des dons de RTT

1 / 2

Les députés votent l'extension des dons de RTT

Déjà autorisée pour les collègues ayant un enfant malade, cette possibilité sera désormais étendue aux salariés aidant des personnes handicapées ou en perte d'autonomie.

Donner des jours de congé à des collègues s'occupant de personnes âgées ou handicapées: l'Assemblée nationale unanime a voté jeudi cette possibilité en faveur des "aidants", via une proposition de loi centriste UDI-Agir que la gauche de la gauche est seule à critiquer.

Ce dispositif de don, volontaire et anonyme, de jour de repos non pris, dépeint comme "un premier pas", a été adopté avec 84 voix en première lecture, Insoumis et communistes s'abstenant.

Dans une France à la population vieillissante et à l'espérance de vie élevée, de 8,3 à 13 millions de personnes aident régulièrement et à domicile un ou plusieurs proches en perte d'autonomie ou avec un handicap. Et environ 4 millions travaillent en parallèle.

Une "générosité" synonyme de sacrifices

Ils "permettent le maintien à domicile auprès de personnes de confiance, mais ils constituent aussi une solution peu coûteuse pour les finances publiques par rapport à l'embauche de professionnels ou a fortiori au placement dans un établissement", constate le rapporteur, Paul Christophe (Agir).

Cette "générosité" est souvent synonyme de "sacrifices", de problèmes de santé dus au stress et au surmenage, de difficultés pour les "aidants" en activité professionnelle (absentéisme, fatigue, etc), ont relevé nombre de députés.

Congé de proche aidant ou droit au répit: la loi sur l'adaptation au vieillissement adoptée sous...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi