Marchés français ouverture 5 h 23 min
  • Dow Jones

    30 946,99
    -491,31 (-1,56 %)
     
  • Nasdaq

    11 181,54
    -343,06 (-2,98 %)
     
  • Nikkei 225

    26 724,13
    -325,34 (-1,20 %)
     
  • EUR/USD

    1,0532
    +0,0007 (+0,06 %)
     
  • HANG SENG

    22 125,61
    -293,36 (-1,31 %)
     
  • BTC-EUR

    19 309,72
    -478,18 (-2,42 %)
     
  • CMC Crypto 200

    440,76
    -9,30 (-2,07 %)
     
  • S&P 500

    3 821,55
    -78,56 (-2,01 %)
     

Pour les députés non réélus, l'avenir incertain après l'Assemblée nationale

AFP/Archives - ALAIN JOCARD

Le paysage législatif a beaucoup changé à la suite des élections de ce dimanche 19 juin. Des députés qui briguaient un nouveau mandat vont quitter l'Assemblée où certains étaient présents depuis le début des années 2000. Mais que vont-ils pouvoir faire après leurs carrières législatives?

Une douche froide. Dimanche soir, ont eu un goût amer pour un certain nombre de députés qui se voyaient bien rempiler pour un nouveau mandat. Las, ils doivent quitter les bancs l'Assemblée nationale après un verdict des urnes défavorable. Du côté de LREM, c'est quasiment un strike avec seulement 160 sièges pour Renaissance (ex-LREM) contre 308 en 2017. Que vont devenir ces femmes et hommes politiques battus?

Lire aussi

Pour certains, l'avenir ne semble pas si sombre. Ainsi le mathématicien Cédric Villani qui a perdu son siège de la 5e circonscription de l’Essonne. Elu LREM en 2017, il a finalement claqué la porte du mouvement en 2019 et briguait un deuxième mandat sous l'étiquette Nupes... en vain, à 19 électeurs près. Sortie du jeu politique pour ? Pas vraiment puisqu’il est toujours conseiller du 14e arrondissement de Paris. "Je ne sais pas ce que je vais faire en politique dans les prochains mois, le combat peut prendre de multiples formes", confie le jeune député sortant. En attendant, il assure avoir toujours son titre “de professeur des universités donc je ne suis pas inquiet pour mon futur”. Les fonctionnaires ont en effet la possibilité de mettre en pause leur carrière professionnelle, pour se lancer dans la vie politique, sans risquer de perdre leur emploi.

Un choc pour les anciens députés

Pour certains députés de longue date en revanche, le futur hors des murs de l’Assemblée nationale semble plus flou. Des poids lourds ont en effet été éjectés de leurs fiefs à l'image de Jean-Christophe Lagarde en course pour un 5e mandat dans la 5e circonscription de Seine-Saint-Denis, Christophe Castaner battu après trois mandats de député dans la 2e circonscription des Alpes-de-Haute-Provence ou encore Richard Ferrand, stoppé après deux mandats dans la 6e circonscription du Finistère.

Ces députés, engagés parfois depuis plus de 20 ans, s'étaient mués en professionnels de la politique. Jean-Christophe Lagarde, le président de l'Union des démocrates et indépendants (UD[...]

Lire la suite sur challenges.fr

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles