Marchés français ouverture 5 h 56 min
  • Dow Jones

    34 299,33
    -94,42 (-0,27 %)
     
  • Nasdaq

    14 072,86
    -101,29 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    29 415,07
    -26,23 (-0,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,2126
    -0,0007 (-0,06 %)
     
  • HANG SENG

    28 638,53
    -203,60 (-0,71 %)
     
  • BTC-EUR

    32 859,02
    -741,95 (-2,21 %)
     
  • CMC Crypto 200

    989,63
    -20,98 (-2,08 %)
     
  • S&P 500

    4 246,59
    -8,56 (-0,20 %)
     

Des députés demandent d'augmenter les tickets-restaurant, le gouvernement retoque l'idée

·1 min de lecture

Revaloriser le pouvoir d'achat des salariés mais également aider les restaurateurs. Tel était la volonté de plusieurs députés du groupe Les Républicains ce vendredi 11 juin à l'Assemblée nationale. Grâce à trois amendements, selon nos confrères du Figaro, ils voulaient augmenter la valeur des tickets-restaurant en augmentant "le plafond d'exonération de 5,50 à 7,50 euros". La valeur du ticket pourrait ainsi passer de 11 euros à 15 euros maximum. Pour le député et Président de la commission des Finances de l'Assemblée nationale, Éric Woerth, il s'agit d'une "mesure de soutien à la relance du secteur de la restauration".

"Un coup de pouce" pour le pouvoir d'achat pour la députée non affiliée, Emmanuelle Ménard, mais également une mesure facile à mettre en place. Elle garantirait aussi "une augmentation mécanique des recettes fiscales", selon elle, ainsi que "des retombées provisoires des emplois créés et préservés dans la restauration", avance de son côté le groupe Libertés et Territoires. Sauf que les arguments n'ont pas vraiment convaincu le gouvernement, le groupe LREM en tête, qui estime qu'une telle augmentation va se répercuter sur les salariés.

Pour le rapporteur Laurent Saint-Martin, cela va forcément "se ressentir sur la feuille de paie". Dans des propos rapportés par Le Figaro, il précise : "Si nous proposons cette augmentation à 7,50 euros, cela va nécessairement augmenter, au prorata, la part du salarié […] Vous avez de fait une augmentation de la participation de l'employé, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Auto-entrepreneurs : les “mal-aidés” du gouvernement pour sortir de la crise ?
Le site impôts.gouv.fr est de nouveau accessible après une panne
Indépendants, auto-entrepreneurs : le formulaire du fonds de solidarité pour mai est en ligne
Une SCPI augmente fortement le prix de sa part, voici pourquoi
Arnaque : non, Orange ne rembourse pas les pannes survenues pendant le confinement