La bourse ferme dans 7 h 54 min
  • CAC 40

    6 688,24
    +23,04 (+0,35 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 949,19
    +13,68 (+0,35 %)
     
  • Dow Jones

    33 849,46
    -497,57 (-1,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0375
    +0,0030 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    1 753,00
    +12,70 (+0,73 %)
     
  • BTC-EUR

    15 899,25
    +131,95 (+0,84 %)
     
  • CMC Crypto 200

    389,23
    +8,94 (+2,35 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,98
    +1,74 (+2,25 %)
     
  • DAX

    14 404,72
    +21,36 (+0,15 %)
     
  • FTSE 100

    7 534,46
    +60,44 (+0,81 %)
     
  • Nasdaq

    11 049,50
    -176,86 (-1,58 %)
     
  • S&P 500

    3 963,94
    -62,18 (-1,54 %)
     
  • Nikkei 225

    28 027,84
    -134,99 (-0,48 %)
     
  • HANG SENG

    18 204,68
    +906,74 (+5,24 %)
     
  • GBP/USD

    1,2041
    +0,0076 (+0,64 %)
     

Un député dépose une proposition de loi pour mieux protéger les cyclistes

Un député dépose une proposition de loi pour mieux protéger les cyclistes

et que ça roule ! - Bruno Studer, député Renaissance du Bas-Rhin, a déposé une proposition de loi relative aux atteintes volontaires contre les cyclistes

De plus en plus fréquentes, les atteintes contre les cyclistes, qu’elles soient volontaires ou non, s’invitent quasi quotidiennement dans les colonnes faits divers des journaux. En mémoire encore le grave accident survenu en Gironde la semaine dernière où un groupe de 14 cyclistes a été volontairement fauché par un automobiliste. En mémoire aussi, le soir même et hasard de l’actualité, d’une interview enregistrée et diffusée sur France 2, des paroles prononcées par le chanteur Michel Sardou à l’encontre de cyclistes qui ne respecteraient pas le Code de la route. Des propos qui ont mis en exergue les préoccupations du député Renaissance du Bas-Rhin, Bruno Studer, qui souhaite mieux protéger, légalement, les cyclistes. Il vient de déposer pour cela un projet de loi.

Ce dernier avait d’ailleurs déjà déposé un amendement, bien avant les faits. Un amendement jugé pourtant irrecevable mais pour des raisons purement légistiques, souligne le député. S’il « se doutait bien de cette irrecevabilité », son intention était avant tout de poser un jalon dans les méandres d’une modification d’une loi. « Cela reste un sujet qui aura peut-être d’autres accroches dans d’autres textes », avance Bruno Studer.

Une proposition de loi décidée après avoir été alerté par des habit(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Le départ de la brasserie Heineken sonne-t-il la fin du règne de la bière d’Alsace ?
Alsace : La famille de Cécile Kohler, détenue en Iran, s’exprime pour la première fois
Strasbourg : Tous les chiens vont être admis dans les transports en commun, comme dans les autres villes