Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    39 839,82
    +33,05 (+0,08 %)
     
  • Nasdaq

    16 809,08
    +14,21 (+0,08 %)
     
  • Nikkei 225

    38 946,93
    -122,75 (-0,31 %)
     
  • EUR/USD

    1,0854
    -0,0007 (-0,07 %)
     
  • HANG SENG

    19 220,62
    -415,60 (-2,12 %)
     
  • Bitcoin EUR

    64 264,66
    +1 293,56 (+2,05 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 515,41
    +26,87 (+1,81 %)
     
  • S&P 500

    5 315,47
    +7,34 (+0,14 %)
     

Vos dépenses de santé bientôt plafonnées selon vos revenus ?

Vos dépenses de santé bientôt plafonnées selon vos revenus ?

Payer vos soins selon vos ressources. Voilà l’idée de Jean-Carles Grelier, député Renaissance de la Sarthe, qui vient de déposer une proposition de loi pour le moins étonnante. Alors que le gouvernement est à la pêche aux économies dans le système de santé, l’élu suggère de faire table rase de l’existant pour créer un nouveau modèle de financement des soins a priori plus juste. Oubliez les franchises médicales et participations forfaitaires, place au «PRAC». Traduction : «plafonnement du reste à charge des dépenses de santé des ménages en fonction des revenus».

Concrètement, les patients paieraient leurs consultations médicales ou médicaments à hauteur d’un pourcentage de leur revenu annuel, fixé chaque année par le Parlement dans la loi de financement de la Sécurité sociale. Ainsi, les plus modestes paieraient leurs soins moins cher que les plus aisés là où, actuellement, ils sont remboursés de la même manière par l’Assurance maladie. Autrement dit, si vous avez des revenus confortables, vous pourriez payer plus cher vos soins qu’aujourd’hui. A l’heure actuelle en effet, le principe de base veut que chacun cotise selon ses moyens et bénéficie des soins au même prix. «Or 10% des Français les plus précaires ont un reste à charge (après Sécu et mutuelles, NDLR) 4 fois supérieur aux 10% les plus aisés», alerte Jean-Carles Grelier.

Le député sarthois s’est donc inspiré des études de François Ecalle, président du site Fipeco, qui a analysé les dispositifs de plafonnement de reste à (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Impôt sur le revenu : savez-vous combien de personnes le paient ?
Frais de carburant : conditions, barème et déclaration
Impôt : comment déclarer les revenus de votre enfant majeur ?
Attention, les versements de la CAF du mois de mai sont reportés exceptionnellement
Frais de scolarité : réduction d'impôt et montant