Marchés français ouverture 7 h 12 min
  • Dow Jones

    34 930,93
    -127,59 (-0,36 %)
     
  • Nasdaq

    14 762,58
    +102,01 (+0,70 %)
     
  • Nikkei 225

    27 581,66
    -388,56 (-1,39 %)
     
  • EUR/USD

    1,1848
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • HANG SENG

    25 473,88
    +387,45 (+1,54 %)
     
  • BTC-EUR

    33 745,71
    +558,96 (+1,68 %)
     
  • CMC Crypto 200

    938,33
    +8,40 (+0,90 %)
     
  • S&P 500

    4 400,64
    -0,82 (-0,02 %)
     

Départ de Netanyahou : trois questions sur le séisme politique en Israël

·1 min de lecture

Une nouvelle page de l'histoire d'Israël s'est tournée dimanche avec la fin de 12 ans de règne ininterrompu du Premier ministre Benjamin Netanyahou, écarté après un vote de confiance du Parlement à une coalition hétéroclite menée par son ancien allié Naftali Bennett. Pour Frédéric Encel, professeur à Sciences Po et spécialiste de la région, s'il est "révolutionnaire" qu'une coalition se soit formée contre le Premier ministre, celle-ci pourrait être trop hétérogène pour initier de réelles avancées sur des dossiers brulants, comme la question palestinienne. 

Qui forme cette coalition ? 

"C'est le matin du changement", a écrit dimanche matin sur les réseaux le centriste Yaïr Lapid qui a présenté cette coalition de huit partis : deux de gauche, deux du centre, trois de droite et une formation arabe. Dimanche soir, Naftali Bennett a été choisi comme Premier ministre tandis que le centriste Mickey Levy a été élu nouveau président du Parlement.

>> LIRE AUSSI - Israël : l'opposant Yaïr Lapid réussit à rallier une coalition anti-Netanyahou

Une coalition "hétéroclite, très baroque", estime Frédéric Encel. Pour le professeur à Sciences Po, "ce qui est révolutionnaire est que cette coalition a dénominateur commun totalement nouveau, qui est l'éviction d'une personnalité, en l'occurrence d'un Premier ministre sortant". 

"Des coalitions hétéroclites, vous en avez depuis la création du pays en 1948", rappelle-t-il. "Et j'ajoute que depuis la fin des années 1980 et le début de l'émiette...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles