Publicité
Marchés français ouverture 5 h 3 min
  • Dow Jones

    38 441,54
    -411,32 (-1,06 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,58
    -99,30 (-0,58 %)
     
  • Nikkei 225

    37 880,02
    -676,85 (-1,76 %)
     
  • EUR/USD

    1,0803
    -0,0005 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    18 509,85
    +32,84 (+0,18 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 696,64
    -769,91 (-1,21 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 454,47
    -30,22 (-2,04 %)
     
  • S&P 500

    5 266,95
    -39,09 (-0,74 %)
     

Départ de Jean-Pierre Farandou : ce qu’a dit le PDG de la SNCF devant les sénateurs

SOPA Images / Getty Images

Jean-Pierre Farandou ne sera plus le PDG de la SNCF à l’issue des Jeux olympiques et paralympiques. Un communiqué du ministère de l’Économie est venu entériner l’avenir du patron de l’entreprise ferroviaire, avant son passage devant la commission du Sénat, rapporte Challenges, le 7 mai 2024. «À l’issue des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024, la présidente de l’Assemblée nationale et le président du Sénat seront saisis par le président de la République du nom du successeur envisagé de M. Jean-Pierre Farandou, afin que la commission intéressée de chacune des assemblées se prononce dans les conditions prévues par le cinquième alinéa de l’article 13 de la Constitution», détaille Bercy dans son communiqué.

Le principal intéressé a eu l’occasion de s’expliquer devant les représentants de la chambre haute sur les raisons qui ont poussé l’exécutif à le pousser vers la sortie. Fin avril, Jean-Pierre Farandou a signé un accord à propos de la fin de carrière des cheminots. Plusieurs élus, majoritairement issus de la droite de l’échiquier politique, a vu là un détournement de la réforme des retraites. «Le gouvernement est au courant, a-t-il rappelé. Les choses sont claires. Je ne comprends pas les accusations de manque de transparence et d’opacité», s’est-il défendu.

Jean-Pierre Farandou a, par ailleurs, assuré aux sénateurs que c’était un «bon accord». Il réfute le fait qu’il puisse contourner la réforme des retraites. En outre, il l’assure, l’accord «ne coûtera rien aux contribuables, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Cyberattaque de l'hôpital de Cannes : qui est Dmitry Khoroshev, le leader du groupe de hackers Lockbit ?
Effraction électronique : pourquoi les assurances ont du mal à rembourser
Comment un réseau de faux sites de vente de vêtements a arnaqué des milliers de Français
Renouvellement de son titre de séjour : comment faire ?
Les Allemands demandent à Olaf Scholz de plafonner le prix des kebabs