Marchés français ouverture 2 h 5 min

Dépôt de garantie : l'idée de le séquestrer est une bonne chose pour les bailleurs et les locataires

Décidément, les rapports locatifs en France semblent ne demander qu’à redevenir une pomme de discorde. Pour être plus précis, on voit bien que les tentatives pour les moderniser va révéler deux attitudes, le progressisme d’une part et le conservatisme de l’autre. On se gardera de juger à l’aune de ces comportements les réactions essuyées par la proposition de loi du député Mickaël Nogal : c’est inévitable d’évidence et tous les responsables politiques qui se sont attachés à adapter les rapports entre propriétaires et locataires s’y sont heurtés. En revanche, il faut débusquer les erreurs de diagnostic et ne pas se payer de mots. Alors que la lucidité du rapport parlementaire "Louer en confiance" commandé par le Premier ministre et le ministre de la ville et du logement avait été unanimement saluée en ce qui concerne le diagnostic, voilà qu’à une encablure de l’examen du texte finalement rédigé par le député, on entend que les constats de départ seraient mauvais. On peut d’abord s’étonner de cette tardive palinodie : sans doute beaucoup pensaient-ils que le député n’irait pas au bout de son travail, comme il s’en trouve pour imaginer que le Président de la République va renoncer à finir son mandat de guerre lasse ou encore que la Ve République va être renversée.

Une autre explication peut être avancée: parce que les solutions imaginées par Monsieur Nogal dérangent, on préfère dénier les problèmes mêmes. C’est la présidente du groupe PAP (De particulier à particulier) qui a brandi le plus récemment et le plus bruyamment l’étendard de la contestation, allant plus plus loin encore que les associations représentant les propriétaires : il n’y aurait aucun problème avec le dépôt de garantie des locataires et la proposition de loi, en disposant l’obligation pour tout preneur d’un logement de confier cette somme à un professionnel immobilier aurait pour seul objet de vouloir tracasser les propriétaires. Le parlementaire aurait en quelque sorte joué le pompier pyromane.

>> Notre

(...) Cliquez ici pour voir la suite

L'apprentissage a de plus en plus la cote auprès des jeunes
Et maintenant, un virus menace les tomates
Découvrez les nouvelles jumelles de vision nocturne des soldats français
Avec son café Geisha hors de prix, le Panama réussit à s’imposer sur le marché du luxe
Luxe : les "concierges du Net" cajolent les clients