La bourse ferme dans 6 h 37 min
  • CAC 40

    6 620,38
    -10,77 (-0,16 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 115,36
    -7,07 (-0,17 %)
     
  • Dow Jones

    34 196,82
    +322,58 (+0,95 %)
     
  • EUR/USD

    1,1945
    +0,0010 (+0,08 %)
     
  • Gold future

    1 783,30
    +6,60 (+0,37 %)
     
  • BTC-EUR

    28 572,69
    +592,25 (+2,12 %)
     
  • CMC Crypto 200

    815,39
    +28,78 (+3,66 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,35
    +0,05 (+0,07 %)
     
  • DAX

    15 563,91
    -25,32 (-0,16 %)
     
  • FTSE 100

    7 120,31
    +10,34 (+0,15 %)
     
  • Nasdaq

    14 369,71
    +97,98 (+0,69 %)
     
  • S&P 500

    4 266,49
    +24,65 (+0,58 %)
     
  • Nikkei 225

    29 066,18
    +190,95 (+0,66 %)
     
  • HANG SENG

    29 288,22
    +405,76 (+1,40 %)
     
  • GBP/USD

    1,3909
    -0,0012 (-0,09 %)
     

Elle dénonce le passage en location-gérance d’un Carrefour : une salariée menacée de licenciement

·1 min de lecture

Elle risque le licenciement pour avoir émis des doutes. Une salariée et figure syndicale d’Épernay, dans la Marne, risque en effet d’être virée par sa direction, détaille France Bleu. Sa faute : avoir dénoncé le passage en location-gérance du magasin en octobre 2020. De nouveaux statuts, qui concernent une quarantaine de Carrefour en France en 2021, et qui stipulent que les magasins ne dépendent plus du groupe mais de sociétés tierces. C’est ce changement qui inquiète les employés qui craignent une dégradation des conditions de travail et une précarisation de l’emploi.

Parmi eux : Nabila, salariée du Carrefour d’Épernay, membre du Comité social et économique et déléguée syndicale CFDT. Elle avait publiquement émis des doutes sur la transition provoquant la colère de ses employeurs. "La direction veut en faire un exemple, montrer que si elle dégage, alors qu’elle est forte, on peut tous dégager", dénonce la secrétaire du CSE du magasin. Pour soutenir leur collègue, une vingtaine de salariés ont ainsi débrayé une heure, vendredi 14 mai, alors qu’elle était convoquée par sa direction.

Pour le moment dispensée d’activité, en étant payée, Nadia est à nouveau convoquée ce lundi 17 mai. À l’ordre du jour : son licenciement. Si les membres du CSE ont déjà annoncé qu’ils voteraient contre, le risque pour la déléguée syndicale de perdre son emploi est toujours présent. "Si le directeur veut la faire partir, il y arrivera, il mettra le temps mais il y arrivera", prévient la secrétaire du (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La pâte à tartiner de Michel et Augustin va-t-elle plaire ?
Comment les clients d'un supermarché se font piéger par un faux label alimentaire (Vidéo)
Paiements en ligne : les nouvelles normes de sécurité entrent en vigueur ce samedi
Attention à l'arnaque aux impôts qui vous promet un faux remboursement
Amazon : Jusqu’à 150 euros de réduction sur les aspirateurs robots iRobot

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles