Publicité
La bourse ferme dans 4 h 40 min
  • CAC 40

    8 012,97
    +31,46 (+0,39 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 932,82
    +18,69 (+0,38 %)
     
  • Dow Jones

    37 753,31
    -45,66 (-0,12 %)
     
  • EUR/USD

    1,0679
    +0,0005 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    2 398,50
    +10,10 (+0,42 %)
     
  • Bitcoin EUR

    57 788,00
    -1 126,54 (-1,91 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    81,90
    -0,79 (-0,96 %)
     
  • DAX

    17 780,45
    +10,43 (+0,06 %)
     
  • FTSE 100

    7 866,66
    +18,67 (+0,24 %)
     
  • Nasdaq

    15 683,37
    -181,88 (-1,15 %)
     
  • S&P 500

    5 022,21
    -29,20 (-0,58 %)
     
  • Nikkei 225

    38 079,70
    +117,90 (+0,31 %)
     
  • HANG SENG

    16 385,87
    +134,03 (+0,82 %)
     
  • GBP/USD

    1,2479
    +0,0023 (+0,18 %)
     

Démographie : comment relancer la fécondité ?

Ruslan Batiuk/Adobe Stock

Un spectre hante l’Europe, celui du déclin démographique. Dans l’Union européenne, avec ses frontières actuelles, post-Brexit, le solde des naissances vivantes par rapport aux décès est devenu négatif au début des années 1990. Pour la France, le point d’inflexion se situerait autour de 2035. Il pourrait être plus rapproché encore, en raison du recul accéléré de la fécondité depuis la crise Covid.

L’indicateur conjoncturel de fécondité (1,67 enfant par femme en 2023) baisse depuis plus de dix ans. Ce faible niveau rappelle des chiffres atteints au début des années 1990 (1,66 en 1993). Experts et responsables politiques traitent des raisons et des conséquences d’un phénomène aux explications ambiguës et aux inerties problématiques. Sur le plan des effets se retrouvent, pêle-mêle, la baisse de la population en âge de travailler, des contrecoups sur le financement des retraites, des perspectives de fermetures d’établissements scolaires, des interrogations sur la croissance, les finances publiques et l’innovation.

Au titre des explications, chacun met en avant son idée : individualisme et hédonisme des jeunes générations, éco-anxiété et malaise global de ces mêmes générations, situation géopolitique anxiogène, hypersexualisation et expansion de la pornographie, sexualité embarrassée et omniprésence des smartphones jusque dans les lits conjugaux, déprimes passagères du moral des jeunes ménages et déprises économiques. Sur un ton plus militant, certains évoqueront un recours jugé trop (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Aéroport d’Orly : avec le prolongement de la ligne 14, Orlyval est en danger
Les courses directement chez soi : en Estonie, la mode des robots livreurs
JO 2024 : de la Foire du Trône au Camp Mimoun, les militaires transformeront la Pelouse de Reuilly
Quels sont les blindés VAB que la France va livrer à l’Ukraine ?
Retrouvée 65 ans après son vol : la folle histoire d'une statue de Saint-Martin-aux-Bois