Marchés français ouverture 8 h 17 min
  • Dow Jones

    30 960,00
    -36,98 (-0,12 %)
     
  • Nasdaq

    13 635,99
    +92,93 (+0,69 %)
     
  • Nikkei 225

    28 822,29
    +190,84 (+0,67 %)
     
  • EUR/USD

    1,2148
    -0,0027 (-0,22 %)
     
  • HANG SENG

    30 159,01
    +711,16 (+2,41 %)
     
  • BTC-EUR

    26 815,02
    -674,71 (-2,45 %)
     
  • CMC Crypto 200

    653,79
    -23,11 (-3,41 %)
     
  • S&P 500

    3 855,36
    +13,89 (+0,36 %)
     

Les Démocrates devraient obtenir la majorité au Sénat américain après leur victoire dans les deux élections en Géorgie

·2 min de lecture

Le Parti démocrate devrait prendre le contrôle du Sénat des Etats-Unis suite aux résultats de deux importants seconds tours de scrutin en Géorgie, ce mardi 5 janvier. Les démocrates Jon Ossoff et Raphael Warnock se dirigent vers une victoire dans leurs scrutins respectifs contre les sénateurs républicains sortants David Perdue et Kelly Loeffler, selon les projections de Decision Desk HQ, le partenaire de Business Insider et d'autres médias web.

Les grands médias américains, dont l'agence Associated Press et les chaînes de télévision, projettent également la victoire de Raphael Warnock, mais attendent que plus de résultats soient connus pour annoncer un vainqueur dans le duel entre Jon Ossoff et David Perdue. A 10h34, heure de Paris, le Démocrate Jon Ossoff comptait presque 8000 voix d'avance, avec plus de 98% des votes comptabilisés.

Le Sénat sera désormais composé de 50 républicains, 48 démocrates et deux indépendants qui s'allient avec le parti démocrate, ce qui place chaque camp à 50-50. Mais les démocrates contrôleront en réalité la chambre car la vice-présidente élue Kamala Harris détiendra le vote décisif pour départager les égalités.

Lors de l'élection de novembre 2020, 33 sièges du Sénat étaient en jeu et les démocrates avaient de bonnes chances de faire basculer des sièges en leur faveur en Arizona, au Colorado, dans le Maine et en Caroline du Nord. Des sièges en Géorgie, en Iowa et dans le Montana étaient également dans la ligne de mire du parti. La carte électorale était défavorable pour le Parti républicain au cours de ce cycle électoral. En effet, sur les 35 sénateurs en lice pour une réélection, 12 étaient démocrates et 23 républicains.

Comme tout le monde s'attendait à ce que le sénateur démocrate Doug Jones de l'Alabama perde son siège, les Démocrates devaient arracher quatre sièges aux Républicains pour arriver à une égalité 50-50 et cinq sièges pour obtenir une majorité.

Le chemin le plus probable pour les Démocrates vers la majorité était de regagner (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le récit de la folle journée qui a conduit les partisans de Donald Trump à envahir le Congrés
La France comptera 500 centres de vaccination d'ici deux semaines, affirme Gabriel Attal
Julian Assange va rester en prison, a décidé la justice britannique
L'Olympique de Marseille met le stade Vélodrome à disposition pour la campagne de vaccination
La justice britannique s'oppose à l'extradition de Julian Assange vers les Etats-Unis