La bourse ferme dans 4 h 13 min

Démission de Zuma demandée par l'ANC: l'exemplarité sud-africaine

Ce qui se passe en Afrique du Sud a valeur d’exemple et le Congrès national africain, l’ANC, a tranché dans le vif avec injonction faite à l’actuel président, Jacob Zuma, de se retirer.

Elle n’est pas que la deuxième économie d’Afrique, après le Nigeria pétrolifère. Bientôt trente ans après la fin de l’apartheid, l’Afrique du Sud, sa transition pacifique de la dictature à la démocratie, son Etat de droit et sa coexistence entre les races, demeure un modèle. Ce qui s’y passe a valeur d’exemple pour tout le continent et c’est pour cela qu’il est tellement heureux que le Congrès national africain, l’ANC, le parti de Nelson Mandela, se soit finalement résolu, lundi, à dire à l’actuel président, Jacob Zuma, qu’il était temps de se retirer s’il ne voulait pas être destitué par le Parlement.

Avant même son entrée en fonction, il y a neuf ans, Jacob Zuma avait été accusé de corruption dans une affaire d’achat d’armements et avait semé la consternation en expliquant publiquement, dans ce pays ravagé par le sida, que l’on pouvait éviter la contamination en se douchant après un rapport non protégé.

Le plus célèbre caricaturiste du pays, Zapiro, ne le représente plus, depuis, qu’avec un pommeau de douche au-dessus de la tête mais ce successeur de Mandela a également fait refaire sa résidence privée aux frais du contribuable, touché près de huit cents versements inexpliqués par l’intermédiaire [...]

Lire la suite sur challenges.fr