Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 724,32
    +97,19 (+1,27 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 043,02
    +66,89 (+1,34 %)
     
  • Dow Jones

    40 000,90
    +247,15 (+0,62 %)
     
  • EUR/USD

    1,0910
    +0,0040 (+0,37 %)
     
  • Gold future

    2 416,00
    -5,90 (-0,24 %)
     
  • Bitcoin EUR

    54 689,65
    +1 750,41 (+3,31 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 232,26
    +33,69 (+2,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,18
    -0,44 (-0,53 %)
     
  • DAX

    18 748,18
    +213,62 (+1,15 %)
     
  • FTSE 100

    8 252,91
    +29,57 (+0,36 %)
     
  • Nasdaq

    18 398,45
    +115,04 (+0,63 %)
     
  • S&P 500

    5 615,35
    +30,81 (+0,55 %)
     
  • Nikkei 225

    41 190,68
    -1 033,34 (-2,45 %)
     
  • HANG SENG

    18 293,38
    +461,05 (+2,59 %)
     
  • GBP/USD

    1,2990
    +0,0075 (+0,58 %)
     

Démence : ces troubles pourraient apparaître 3 ans avant le diagnostic, selon une étude

iStock / Inside Creative House

La démence touche près de 55 millions de personnes à travers le monde. Encore incurable, ce type de maladie se caractérise par des changements d'humeur, des problèmes de mémoire, de perte de la notion du temps,... pouvant amener à la perte d’autonomie. Au fil des années, de nombreux facteurs de risques ont été repérés, comme la sédentarité, les troubles de la mémoire ou encore certains troubles comme la dépression.

Plus récemment, des chercheurs du Karolinska Institutet de Stockholm, en Suède, ont découvert que souffrir de troubles psychiatriques tels que l’anxiété, le stress ou encore des troubles psychotiques, comme des hallucinations, pourraient être un signe précurseur de démence jusqu’à trois ans avant le diagnostic. Leurs résultats sont publiés dans la revue JAMA Network Open.

Pour en arriver à ces conclusions, les chercheurs se sont basés sur un panel de 796.505 personnes représentatif de la population suédoise. Parmi les personnes inscrites, 209.245 étaient atteintes de démence. Les données ont été recueillies pendant 17 ans, allant de l’année 2000 jusqu’en 2017.

Plus précisément, les chercheurs ont relevé l’apparition de troubles psychiatriques, comme la dépression, l'anxiété, les troubles liés au stress, les troubles liés à l'usage de substances, les troubles du sommeil, ainsi que des troubles psychotiques tels que des hallucinations. Les chercheurs ont analysé ces données en fonction de l’apparition de démence.

Dans leurs conclusions, les chercheurs notent que “les patients (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite