La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 600,66
    +54,17 (+0,83 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 126,70
    +30,63 (+0,75 %)
     
  • Dow Jones

    34 479,60
    +13,36 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,2107
    -0,0071 (-0,58 %)
     
  • Gold future

    1 879,50
    -16,90 (-0,89 %)
     
  • BTC-EUR

    29 706,51
    -1 253,52 (-4,05 %)
     
  • CMC Crypto 200

    924,19
    -17,62 (-1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    70,78
    +0,49 (+0,70 %)
     
  • DAX

    15 693,27
    +122,05 (+0,78 %)
     
  • FTSE 100

    7 134,06
    +45,88 (+0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 069,42
    +49,09 (+0,35 %)
     
  • S&P 500

    4 247,44
    +8,26 (+0,19 %)
     
  • Nikkei 225

    28 948,73
    -9,83 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    28 842,13
    +103,25 (+0,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,4117
    -0,0060 (-0,42 %)
     

Déménagement, travaux... Demander de l'aide à des amis peut vous coûter très cher

·2 min de lecture
déménagement amis aide
déménagement amis aide

Prudence lorsque vous demandez de l’aide à vos proches pour un déménagement, du rangement ou de menus travaux dans votre maison, ou vous pourriez vous retrouver dans la situation de Paul, dont la faute contractuelle a été confirmée par la première chambre civile de la Cour de cassation, dans un arrêt rendu le 5 mai dernier.

Les faits sont les suivants : Paul a requis l’aide de Pierre et de Jean pour ranger des affaires et vider des pièces dans la perspective d’accueillir prochainement sa compagne et ses enfants. Dans la journée, Paul ordonna à Jean de jeter un carton de 30kg par-dessus le balcon du deuxième étage, car trop lourd pour être descendu par les escaliers. Après avoir crié « attention », Jean s’exécuta. Le carton percuta violemment Pierre, qui se trouvait au rez-de-chaussée, et le blessa.

Le coup de main créé un contrat

L’assureur de Paul a indemnisé la victime puis s’est retourné contre Jean, le lanceur de carton, estimant que c’était lui le responsable. Tout d’abord, les juges du fond ont qualifié la situation de « convention d’assistance bénévole ». Un tel contrat se créé lorsqu’une personne, l’assistant, apporte son aide à une autre, l’assisté, qui l’accepte. L’aide doit être fournie gratuitement et dans l’intérêt exclusif de l’assisté. Ici, Pierre et Jean ont, sans contrepartie, accepté d’aider Paul, à sa demande. Ce dernier est donc lié contractuellement à ses amis, mais pourquoi serait-il responsable du dommage causé à un assistant par un autre assistant ?

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Épargne salariale : pourquoi vous êtes si mal conseillé pour placer votre argent
- La Poste : fin du timbre rouge pour les lettres prioritaires ?
- Carte bancaire : quand peut-on éviter l'authentification forte ?