La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 285,24
    +12,53 (+0,20 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 657,03
    +16,48 (+0,45 %)
     
  • Dow Jones

    31 261,90
    +8,77 (+0,03 %)
     
  • EUR/USD

    1,0562
    -0,0026 (-0,24 %)
     
  • Gold future

    1 845,10
    +3,90 (+0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    27 912,47
    +241,64 (+0,87 %)
     
  • CMC Crypto 200

    650,34
    -23,03 (-3,42 %)
     
  • Pétrole WTI

    110,35
    +0,46 (+0,42 %)
     
  • DAX

    13 981,91
    +99,61 (+0,72 %)
     
  • FTSE 100

    7 389,98
    +87,24 (+1,19 %)
     
  • Nasdaq

    11 354,62
    -33,88 (-0,30 %)
     
  • S&P 500

    3 901,36
    +0,57 (+0,01 %)
     
  • Nikkei 225

    26 739,03
    +336,19 (+1,27 %)
     
  • HANG SENG

    20 717,24
    +596,56 (+2,96 %)
     
  • GBP/USD

    1,2495
    +0,0020 (+0,16 %)
     

Déménagement, hôtel… les notes de frais familiales de la députée Patricia Mirallès interrogent

Après avoir révélé, la semaine dernière, les mirobolantes notes de frais de Coralie Dubost, le site Mediapart accuse, ce jeudi 5 mai, la députée LREM de la 1ere circonscription de l'Hérault, Patricia Mirallès d'avoir utilisé, elle aussi, l'enveloppe réservée aux frais de mandat pour des "dépenses personnelles". Nos confrères citent notamment le déménagement de son fils, la réparation du disque dur de sa fille ou encore un séjour à l'hôtel avec son conjoint. Patricia Mirallès se serait également servie de son avance de frais de mandat – correspondant à 5.373 € par mois censés servir aux dépenses liées à l'activité parlementaire – pour héberger sa famille à l'hôtel lors du déménagement de son fils à Limoges, rapporte le site.

À la suite de la publication de l'enquête de Mediapart, la députée LREM a immédiatement réagi sur Twitter en dénonçant "une chasse aux sorcières". Dans un communiqué, l'élue – membre de Territoires de progrès, le parti créé par Jean-Yves Le Drian et Olivier Dussopt pour représenter l'aile gauche de la majorité – parle de "dénonciations calomnieuses" ne s'appuyant sur "absolument rien de tangible, uniquement des mensonges" visant à "simplement détruire (son) image". Au sujet du déménagement, Patricia Mirallès indique que la dépense a été réglée avec son "argent personnel". Quant au disque dur, il s'agirait d'un "matériel de sa permanence". La candidate à sa réélection et vice-présidente de la Commission de la défense nationale, assure être "vigilante et économe (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Covid-19 : en 24 heures, le nombre de cas flambe en Afrique du Sud
Covid-19 : chute considérable du nombre de tests de dépistage
Droits TV : TF1 et M6 se partageront les matches des Bleus en Ligue des nations et de l'Euro 2024
Législatives : Valls, Borne, Blanquer... les premiers investis par la majorité présidentielle
Législatives : LREM a trouvé un accord pour les investitures avec ses alliés, le MoDem et Horizons

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles