Marchés français ouverture 3 h 22 min
  • Dow Jones

    31 496,30
    +572,20 (+1,85 %)
     
  • Nasdaq

    12 920,15
    +196,65 (+1,55 %)
     
  • Nikkei 225

    28 741,90
    -122,42 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1908
    -0,0017 (-0,14 %)
     
  • HANG SENG

    28 708,93
    -389,36 (-1,34 %)
     
  • BTC-EUR

    42 361,63
    +335,29 (+0,80 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 020,10
    +76,93 (+8,16 %)
     
  • S&P 500

    3 841,94
    +73,47 (+1,95 %)
     

Déjà plus de 1.000 rappels de produit pour du sésame contaminé

·2 min de lecture

Houmous, chocolat, purée... autant de produits contenant du sésame qui ont été rappelés dernièrement des rayons. Ces produits contenaient des éléments classés cancérogènes. Une "alerte qui doit servir de leçon", selon des parlementaires, qui appellent à durcir les contrôles à l'importation. "On est sur une ampleur (...) inédite puisque plus de 100 pays sont concernés dans le monde et 20 pays au niveau européen", a dénoncé Laurent Duplomb, sénateur LR de la Haute-Loire et auteur d'un rapport sur le sujet, lors d'une conférence de presse.

L'affaire remonte au 9 septembre 2020, quand "un opérateur italien détecte que des graines de sésame importées d'Inde comportent des résidus d'oxyde d'éthylène, une substance active" interdite pour les usages alimentaires dans l'Union européenne depuis 1991, détaille le rapport du sénateur.

Une fois l'alerte lancée, des contrôles effectués sur ces résidus font état de teneurs "très largement supérieures" à la limite maximale de résidus (LMR) de 0,05mg/kg autorisée au niveau européen, allant jusqu'à 186 mg/kg, détaille le document. C'est 3.700 fois plus que le plafond autorisé, insiste Laurent Duplomb, assurant toutefois qu'aucun cas d'intoxication n'a été relayé à ce jour. Pour expliquer cela, le rapport évoque la possibilité "d'un traitement préventif par fumigation" afin de réduire d'autres risques tels la présence de salmonelles. Ou encore l'usage du produit en tant que pesticide durant la production.

>> A lire aussi - Sésame indien contaminé : l’étonnante hypothèse qui expliquerait l’excès d’oxyde d'éthylène

Biscuits, houmous, baguettes, salades, burger, farine, huiles, purée, biscottes ou encore chocolat... A ce jour, quelque 1.040 références de produits grand public -conventionnels ou bio- ont été rappelés, explique un porte-parole de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF). "En France, on contrôle la totalité des lots de graine de sésame qui viennent d'Inde pour vérifier (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

L’effarant taux de non-conformité des huiles d’olive
Soldes Amazon : 31% de réduction sur la tablette Huawei MatePad T 10s
Intermarché rappelle du magret de canard, potentiellement dangereux pour la santé
Vers un label C’est qui le patron ?! pour les industriels vertueux
Amazon : Jusqu’à 62% de remise sur les machines Nespresso pendant les soldes