Dégradation de la note de la France : quelles sont les conséquences ?

Colors Hunter - Chasseur de Couleurs

Comme nous l’annoncions ici même depuis quelques mois, la note de la dette souveraine de la France a été dégradée. Si Moody’s a préféré temporiser, et en attendant une probable dégradation par Standard and Poor’s le 2 juin prochain, c’est l’agence Fitch qui a ouvert le bal de la dégradation de la note de la dette souveraine française.

Alors que celle-ci était encore de AAA en 2012, elle est tombée à AA+ en 2013, puis AA de 2014 à 2022 pour enfin chuter à AA- le 28 avril 2023. Il s’agit du dernier cran avant A+, ce qui ferait passer la France de la catégorie « Haute Qualité » à « Qualité moyenne supérieure ». Pour mémoire, rappelons qu’actuellement seuls dix pays sont toujours AAA selon Fitch, dont l’Allemagne, les Etats-Unis, les Pays-Bas et la Suisse.

Même si les agences de notations ne sont plus très crédibles depuis la crise des subprimes, il faut reconnaître que cette dégradation est malheureusement tout à fait justifiée et méritée. En effet, comme cela s’observe d’ailleurs depuis plus que quinze ans, la France ne cesse de faire la preuve de son incapacité à réduire significativement et durablement ses déficits publics et sa dette publique. N’oublions pas que le dernier excédent public de la France remonte à 1974. Depuis, les déficits n’ont jamais manqué à l’appel, s’aggravant même de plus en plus. De 2008 à 2023, le déficit public annuel moyen a ainsi atteint 4,9 % du PIB, avec des pics à 7,2 % en 2009 et 9,1 % en 2020. Dans le même temps, la dette publique est passée de 64,5 % (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Voici tous les nouveaux équipements américains donnés à l'Ukraine
Commémoration du 8 mai : les manifestations interdites pour protéger Emmanuel Macron
Ils reçoivent une amende de 550 euros pour être partis avec leurs enfants hors vacances scolaires
Elisabeth Borne invite de nouveau les syndicats à des "entretiens bilatéraux"
La belle prime que pourraient toucher les joueurs du FC Nantes si le club reste en ligue 1