La bourse est fermée
  • Dow Jones

    30 399,58
    -537,46 (-1,74 %)
     
  • Nasdaq

    13 350,34
    -275,73 (-2,02 %)
     
  • Nikkei 225

    28 635,21
    +89,03 (+0,31 %)
     
  • EUR/USD

    1,2115
    -0,0053 (-0,44 %)
     
  • HANG SENG

    29 297,53
    -93,73 (-0,32 %)
     
  • BTC-EUR

    25 424,74
    -1 289,35 (-4,83 %)
     
  • CMC Crypto 200

    619,60
    -20,32 (-3,18 %)
     
  • S&P 500

    3 764,45
    -85,17 (-2,21 %)
     

Les défis hors normes de Stellantis, le colosse de PSA et FCA aux quatorze marques

·2 min de lecture

Les actionnaires de PSA puis de FCA ont ratifié la fusion ce lundi. Le quatrième groupe auto mondial représente 167 milliards d'euros de chiffre d'affaires cumulé (en 2019) et 44 milliards de capitalisation boursière. Il aura fort à faire avec 23 plateformes, 54 usines de montage et 14 marques plutôt disparates.

Deux pionniers de l’automobile familiaux et provinciaux, le franc-comtois Peugeot et le piémontais Fiat, vont constituer le quatrième groupe mondial. L’assemblée générale extraordinaire de PSA (Peugeot SA à l’origine) (Fiat Chrysler Automobiles). Les actionnaires du consortium italo-américain ont à leur tour approuvé le mariage en début d'après-midi. Le but: créer le 16 janvier prochain, a priori, un ensemble autour de 8 millions de véhicules (vendus selon les chiffres de 2019), placé derrière Volkswagen, Toyota, l’Alliance Renault-Nissan-MMC, mais devançant GM et Hyundai-Kia. La nouvelle entité baptisée Stellantis sera détenue à 50-50 par les deux constructeurs, avec un siège installé aux Pays-Bas. John Elkann, chef de la famille Agnelli fondatrice de Fiat, en sera le président et Carlos Tavares, président du directoire de PSA depuis 2014, le directeur général. Le holding de la famille Agnelli, Exor, devait détenir environ 14,4% du nouveau groupe.

La (presque) parité avec les actionnaires français historiques de PSA, devait être maintenue. La famille , qui détient 14,4% du constructeur tricolore (18% des droits de vote), sera désormais actionnaire de Stellantis à hauteur de 7,2% (autant de droits de vote), selon le prospectus du 20 novembre dernier. Bpifrance (12,4% des titres de PSA, 18% des droits de vote) aura 6,2% de la nouvelle entité. Le chinois Dongfeng (11,2% de PSA) prendra 5,6%, mais avec une perspective de désengagement partiel au profit de la partie française d’ici fin 2022. Stellantis représentera une capitalisation boursière cumulée de 44 milliards d’euros (20,5 milliards pour PSA)…. Très loin des près de 200 milliards de Toyota, mais proche de GM (50 milliards).

167 milliards d'euros

vante un ensemble représentant "167 milliards d’euros de chiffre d’affaires (en 2019), 11 à 12 milliards de résultat opérationnel, 7% de marge et un flux de trésorerie opérationnel de plus de 5 milliards". PSA et FCA vantent les futures synergies, initialement annoncé[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi