La bourse est fermée
  • Dow Jones

    35 603,08
    -6,26 (-0,02 %)
     
  • Nasdaq

    15 215,70
    +94,02 (+0,62 %)
     
  • Nikkei 225

    28 708,58
    -546,97 (-1,87 %)
     
  • EUR/USD

    1,1625
    -0,0027 (-0,23 %)
     
  • HANG SENG

    26 017,53
    -118,49 (-0,45 %)
     
  • BTC-EUR

    53 955,68
    -3 124,39 (-5,47 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 486,01
    -48,64 (-3,17 %)
     
  • S&P 500

    4 549,78
    +13,59 (+0,30 %)
     

"Défigurée" et "inemployable", la top model Linda Evangelista réclame un dédommagement faramineux

·1 min de lecture

Linda Evangelista veut faire passer à la caisse l'entreprise responsable d'un traitement esthétique qui l'a selon elle "défigurée" et rendue "inemployable". La top model réclame 50 millions de dollars, selon une plainte déposée devant un tribunal fédéral de New York. Elle a confié cette semaine avoir été "défigurée irrémédiablement" par un traitement esthétique ayant mal tourné il y a cinq ans, dans un message destiné à ses plus de 980.000 abonnés sur Instagram. Censé être amincissant, le traitement "CoolSculpting" de l'entreprise Zeltiq avait eu pour effet contraire de multiplier ses cellules adipeuses, modifiant ainsi son visage. Il utilise la technique de la cryolipolyse, qui permet normalement de redessiner une silhouette en exposant au froid des amas de graisse localisés.

Linda Evangelista, 56 ans, veut obtenir une indemnisation pour sa "détresse émotionnelle" et les "pertes économiques" subies, selon sa plainte déposée mardi à New York et dont les médias ont eu connaissance plus tard dans la semaine. Le traitement l'a rendue "inemployable et incapable de gagner un revenu en tant que mannequin", précise le document, alors que la Canadienne était l'un des mannequins les mieux payés au monde aux côtés de stars comme Naomi Campbell ou Claudia Schiffer. Elle dit n'avoir touché "aucun revenu issu du mannequinat depuis 2016", à l'exception du paiement d'une campagne antérieure à cette date, et avoir dû renoncer à des engagements nécessitant qu'elle se montre en public.

>> A lire (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

L’Assurance maladie devrait continuer à rembourser la télésurveillance de certaines maladies chroniques
Crise des sous-marins : le Royaume-Uni propose à la France de "rétablir une coopération”, Macron “attend ses propositions”
Dégâts dans les cultures, dangers sur la route : un troupeau de chèvres sème la pagaille dans l’Ouest marseillais
Un garçon de 12 ans va être vacciné contre l'avis de son père
Ce qu'il faut retenir du budget 2022 de la Sécu

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles