La bourse ferme dans 7 h 15 min
  • CAC 40

    6 593,38
    +23,43 (+0,36 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 805,34
    +15,72 (+0,41 %)
     
  • Dow Jones

    33 912,44
    +151,39 (+0,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0151
    -0,0013 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    1 789,90
    -8,20 (-0,46 %)
     
  • BTC-EUR

    23 673,43
    -145,04 (-0,61 %)
     
  • CMC Crypto 200

    570,04
    -20,72 (-3,51 %)
     
  • Pétrole WTI

    87,98
    -1,43 (-1,60 %)
     
  • DAX

    13 879,60
    +62,99 (+0,46 %)
     
  • FTSE 100

    7 534,81
    +25,66 (+0,34 %)
     
  • Nasdaq

    13 128,05
    +80,87 (+0,62 %)
     
  • S&P 500

    4 297,14
    +16,99 (+0,40 %)
     
  • Nikkei 225

    28 868,91
    -2,87 (-0,01 %)
     
  • HANG SENG

    19 805,22
    -235,64 (-1,18 %)
     
  • GBP/USD

    1,2047
    -0,0011 (-0,09 %)
     

Le déficit de la Sécu pour 2022 revu à 16,8 milliards d'euros, mieux que prévu

Malgré une croissance ralentie et une inflation galopante, la Sécu se redresse. Le déficit de la Sécu va se réduire à 16,8 milliards d'euros en 2022, soit 3,6 milliards de moins que prévu, grâce notamment à "la bonne tenue de l'emploi" en début d'année, selon un rapport de la Commission des comptes de la Sécurité sociale consulté lundi 11 juillet par l'AFP. Un peu grâce à la flambée des prix, qui pousse les salaires à la hausse. Un peu aussi grâce à la reprise vigoureuse de l'emploi en 2021, qui s'est prolongée au premier semestre.

Résultat : le surplus attendu de taxes et de cotisations (15,6 milliards) va plus que compenser les nouvelles dépenses (12 milliards) prévues pour le Covid, la revalorisation du point d'indice des fonctionnaires, mais aussi la hausse de 4 % des retraites et des prestations sociales inscrite dans le projet de loi sur le pouvoir d'achat, précise la Commission des comptes. Sous réserve de nouveaux rebondissement dans un "contexte incertain" - tant sur le plan sanitaire que géopolitique - la moitié du record abyssal enregistré en 2020 (-38,7 milliards) pourrait ainsi avoir été effacée en deux ans.

La branche maladie restera néanmoins lourdement déficitaire (-19,7 milliards), en grande partie à cause de la crise sanitaire, dont le coût va encore dépasser 10 milliards cette année, soit deux fois plus que prévu dans le budget voté en décembre. En revanche, la branche retraite va encore se rapprocher de l'équilibre (-1,2 milliard), grâce à un Fonds de solidarité (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le coût colossal des intempéries en France en 2022
Covid-19 : quand faut-il se faire tester et combien de temps doit-on s’isoler ?
Allocation adultes handicapés : la déconjugalisation en voie d’être adoptée
Renationalisation d'EDF : l'État pourrait payer plus de 8 milliards d'euros
La hausse des taux de crédit immobilier fait des dégâts, bonne nouvelle pour les salariés des services à la personne… Le flash éco du jour

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles