La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 677,64
    +30,33 (+0,46 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 942,62
    +21,35 (+0,54 %)
     
  • Dow Jones

    33 690,66
    -90,82 (-0,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0547
    -0,0012 (-0,12 %)
     
  • Gold future

    1 811,10
    +9,60 (+0,53 %)
     
  • BTC-EUR

    16 266,37
    -216,79 (-1,32 %)
     
  • CMC Crypto 200

    403,54
    -2,71 (-0,67 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,64
    +0,18 (+0,25 %)
     
  • DAX

    14 370,72
    +106,16 (+0,74 %)
     
  • FTSE 100

    7 476,63
    +4,46 (+0,06 %)
     
  • Nasdaq

    11 084,51
    +2,50 (+0,02 %)
     
  • S&P 500

    3 960,36
    -3,15 (-0,08 %)
     
  • Nikkei 225

    27 901,01
    +326,58 (+1,18 %)
     
  • HANG SENG

    19 900,87
    +450,64 (+2,32 %)
     
  • GBP/USD

    1,2273
    +0,0035 (+0,29 %)
     

Défense : Deux milliards d'euros vont être consacrés à l'achat de munitions en 2023, soit un tiers de plus qu'en 2022

Flickr

"Nous vous proposons une somme exceptionnelle de deux milliards d'euros pour les seules munitions pour nos forces armées, c'est-à-dire 500 millions d'euros de plus que l'année 2022, 60% de crédits en plus par rapport à 2019", a affirmé le ministre des Armées Sébastien Lecornu, en présentant le projet de budget 2023 devant les députés de la commission de la Défense ce mercredi 5 octobre. Comme annoncé à plusieurs reprises et comme cela doit être le cas encore en 2024 et 2025, le budget des armées augmentera de trois milliards d'euros en 2023 pour atteindre 43,9 milliards d'euros (hors pensions), conformément à la Loi de programmation militaire (LPM 2019-2025).

Dans cette enveloppe, "il y a des choses qui étaient déjà prévues, il y aussi des choses évidemment que nous avons choisi d'accélérer au regard de ce que nous connaissons sur le flanc oriental", a-t-il remarqué. Les commandes porteront notamment sur 200 missiles antichars MMP (missiles moyenne portée), 100 missiles anti-aériens SAMP-T (Sol-Air Moyenne Portée de nouvelle génération). Le montant des livraisons de munitions s'élèvera lui à un milliard d'euros, comprenant notamment près d'une centaine de missiles air-air Mica équipant les Rafale et Mirage 2000, près de 700 bombes air-sol de 250, 500 et 1.000 kg, 10.000 obus de 155 mm pour les canons Caesar et plus de 50 millions de munitions de petit calibre, a détaillé le ministère.

Dans un rapport publié en février peu avant l'invasion russe, des députés jugeaient "indispensable (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Attention à ces faux chèques-cadeaux achetés sur internet
Covid-19 : la Chine confine à nouveau une région de 22 millions d'habitants
Déserts médicaux : le flop de l'aide à l'installation des médecins en région parisienne
Super Loto : que deviennent les 6 millions d'euros non réclamés ?
Municipales dans les Côtes-d'Armor : trois candidats élus... pour un seul fauteuil