La bourse est fermée
  • Dow Jones

    32 223,42
    +26,76 (+0,08 %)
     
  • Nasdaq

    11 662,79
    -142,21 (-1,20 %)
     
  • Nikkei 225

    26 547,05
    +119,40 (+0,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0437
    +0,0021 (+0,20 %)
     
  • HANG SENG

    19 950,21
    +51,44 (+0,26 %)
     
  • BTC-EUR

    28 580,43
    -1 328,04 (-4,44 %)
     
  • CMC Crypto 200

    667,04
    +424,36 (+174,87 %)
     
  • S&P 500

    4 008,01
    -15,88 (-0,39 %)
     

La défense de Carlos Ghosn ne passe pas auprès de Renault, une belle prime pour quitter son poste ... Le flash éco du jour

·1 min de lecture

On commence par l'avertissement du commissaire au Marché intérieur aux Gafam. Alors que le Digital Services Act (DSA) a été adopté samedi 23 avril, dotant l'Union européenne d'un outil de régulation numérique, Thierry Breton somme toutes les plateformes de se "soumettre à des obligations graduées, en fonction de leur importance". Dans le Journal du dimanche, Thierry Breton rappelle que "les plus puissantes d’entre elles" sont concernées, y compris celles qui "comptent plus de 45 millions d’utilisateurs". En cas de non-respect de ces règles, les sanctions pourraient atteindre 6% du chiffre d'affaires mondial et "aller jusqu'à l’interdiction d’opérer sur le territoire européen", souligne Thierry Breton. "Les plateformes devront s’adapter à nos règles et non l’inverse. Ces obligations seront identiques partout", termine-t-il.

Le coup de gueule du jour est poussé par la défense de Renault. Après le mandat d'arrêt international qui vise Carlos Ghosn, ce dernier a tenu à se défendre. Fustigeant des "violations répétées et perturbantes du secret de l’instruction", l'ancien patron du groupe Renault-Nissan-Mitsubishi, nie en bloc les paiements suspects qu'on lui reproche entre RNBV et le distributeur du constructeur automobile français à Oman, Suhail Bahwan Automobiles (SBA) : "Je conteste tout détournement. Cette somme correspond à des contrats commerciaux en bonne et due forme passés avec le concessionnaire." Interrogé par le Journal du dimanche, l'avocat de Renault, Kami Haeri, estime (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Vins : des grands crus saisis ou confisqués par la justice vendus aux enchères
Leclerc : de la cocaïne dissimulée dans du manioc
“M. Macron, pour sauver l’économie française, c’est maintenant ou jamais !”
Législatives, nouveau gouvernement… Les échéances à venir après la réélection d'Emmanuel Macron
Les grands chantiers économiques de Macron 2

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles