La bourse ferme dans 8 h 7 min
  • CAC 40

    6 042,89
    -43,13 (-0,71 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 516,26
    -33,03 (-0,93 %)
     
  • Dow Jones

    30 946,99
    -491,31 (-1,56 %)
     
  • EUR/USD

    1,0503
    -0,0022 (-0,21 %)
     
  • Gold future

    1 819,10
    -2,10 (-0,12 %)
     
  • BTC-EUR

    19 047,93
    -999,06 (-4,98 %)
     
  • CMC Crypto 200

    432,80
    -17,27 (-3,84 %)
     
  • Pétrole WTI

    111,35
    -0,41 (-0,37 %)
     
  • DAX

    13 093,90
    -137,92 (-1,04 %)
     
  • FTSE 100

    7 284,15
    -39,26 (-0,54 %)
     
  • Nasdaq

    11 181,54
    -343,06 (-2,98 %)
     
  • S&P 500

    3 821,55
    -78,56 (-2,01 %)
     
  • Nikkei 225

    26 804,60
    -244,87 (-0,91 %)
     
  • HANG SENG

    21 920,35
    -498,62 (-2,22 %)
     
  • GBP/USD

    1,2181
    -0,0004 (-0,03 %)
     

« Cette défaite a été très douloureuse », reconnaît Valérie Pécresse

Dans un long entretien accordé au « Parisien », Valérie Pécresse est revenue sur sa débâcle subie à la présidentielle et ses projets à venir pour la région Île-de-France.
Dans un long entretien accordé au « Parisien », Valérie Pécresse est revenue sur sa débâcle subie à la présidentielle et ses projets à venir pour la région Île-de-France.

Un mois après, Valérie Pécresse sort du silence. Créditée de seulement 4,78 % des suffrages le 10 avril dernier au soir du premier tour de la présidentielle, Valérie Pécresse est revenue auprès du Parisien sur la débâcle de son parti Les Républicains. « Cette défaite a été très douloureuse car très violente », reconnaît celle qui a lancé un appel aux dons pour rembourser ses frais de campagne.

« J'en porte toute ma part de responsabilité, mais je ne l'ai pas vécue seule et je tiens à remercier les dizaines de milliers de Français qui m'ont adressé leur amitié et leur soutien », insiste Valérie Pécresse, qui, malgré ses trois semaines de vacances après son marathon de meetings, a pleinement pris part au projet des siens en vue des législatives. « Il fallait surtout trouver un accord entre la droite et le centre car je les veux indépendants », explique l'ancienne ministre, qui rappelle également aux Français que « les législatives, ce n'est pas Macron ou Mélenchon ».

La présidente de l'Île-de-France est également revenue sur son retour à la tête de sa région et ses nombreux projets, à commencer par une aide en faveur de l'Ukraine. « En plus des 500 000 euros débloqués en mars, nous voterons une aide d'urgence de 1,3 million d'euros supplémentaires. Il y aura 600 logements pour accueillir des familles et un fonds de 250 000 euros pour les communes qui aident les réfugiés », décrypte Valérie Pécresse, qui précise également que le grand orchestre de Kiev va être [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles