La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 611,69
    -69,45 (-1,22 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 599,55
    -41,82 (-1,15 %)
     
  • Dow Jones

    30 814,26
    -177,26 (-0,57 %)
     
  • EUR/USD

    1,2085
    -0,0071 (-0,58 %)
     
  • Gold future

    1 827,70
    -23,70 (-1,28 %)
     
  • BTC-EUR

    31 296,87
    +1 406,68 (+4,71 %)
     
  • CMC Crypto 200

    701,93
    -33,21 (-4,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    52,04
    -1,53 (-2,86 %)
     
  • DAX

    13 787,73
    -200,97 (-1,44 %)
     
  • FTSE 100

    6 735,71
    -66,25 (-0,97 %)
     
  • Nasdaq

    12 998,50
    -114,14 (-0,87 %)
     
  • S&P 500

    3 768,25
    -27,29 (-0,72 %)
     
  • Nikkei 225

    28 519,18
    -179,08 (-0,62 %)
     
  • HANG SENG

    28 573,86
    +77,00 (+0,27 %)
     
  • GBP/USD

    1,3583
    -0,0108 (-0,79 %)
     

Défaillances d'entreprises: un recul de 40% en trompe l'œil en 2020

AFP
·1 min de lecture

Le recul des défaillances concerne tous les secteurs, y compris ceux qui sont le plus affectés par les mesures administratives prises pour enrayer l'épidémie de Covid-19, souligne la banque centrale française dans son rapport publié le mercredi 13 janvier.

Le secteur enregistrant la baisse la plus importante est la construction (-41,4%). Dans l'hôtellerie et la restauration, elle est de -34,6%, alors que dans l'information et la communication, secteur ouvert et actif, la baisse n'est que de -27,8%.

Lire aussi : Défaillances d'entreprises : 175.000 emplois menacés en 2021

Les plus petites entreprises les plus à l'abri

Les entreprises de taille intermédiaire (ETI) et les grandes entreprises (GE) sont toutefois à l'inverse de cette tendance générale : dans les 12 mois précédant la fin novembre 2019, elles étaient 32 à avoir fait faillite, mais un an plus tard, ce nombre avait augmenté à 50, soit une hausse de 56,3% des défaillances.

Plus les entreprises sont petites, plus elles ont été à l'abri des défaillances: la baisse est de 25,8% pour les grosses PME comptant entre 50 et 249 salariés, de 30,1% pour les petites entreprises de 10 à 40 salariés, et de 30,0% pour les TPE (très petites entreprises).

Enfin, dans la catégorie des « micro-entreprises et taille indéterminée », de loin la plus nombreuse, le nombre de défaillances a chuté en un an de 48.776 à 30.939, soit une diminution de 36,6%.

Les greffiers des tribunaux de commerce et les administrateurs judiciaires, qui ont connu une (...) Lire la suite sur La Tribune.fr